Inondations-Royal s'attend à une décrue lente

le
2
    PARIS, 3 juin (Reuters) - Ségolène Royal a prévenu vendredi 
que la décrue risquait d'être lente dans les zones touchées par 
des inondations liées aux intempéries qui touchent la France 
depuis le début de la semaine. 
    Intervenant sur France 2, la ministre de l'Environnement, 
qui a évoqué des milliers de sinistrés et des dégâts très 
importants, a fait part de son intention de voir les victimes 
être aidées et indemnisées dans les meilleurs délais.  
    François Hollande a annoncé jeudi que l'état de catastrophe 
naturelle serait déclaré mercredi prochain dans les zones les 
plus touchées.   
    "Ce qui va être encore plus douloureux pour les familles qui 
ont perdu leur habitation, les chefs d'entreprise qui ont perdu 
leur entreprise, les salariés aussi qui vont être au chômage 
technique, c'est que la décrue va être très lente", a prévenu 
Ségolène Royal.  
    "Je pense que ça prendra plusieurs semaines", a-t-elle 
ajouté. 
    Le département de la Seine-et-Marne restait en vigilance 
rouge en raison de la crue du Loing vendredi matin et douze 
départements sont toujours placés par Météo France en vigilance 
orange pour les crues.  
    Selon un bilan diffusé dans la soirée de jeudi par le 
ministère de l'Intérieur, 20.000 personnes ont été évacuées et 
mises à l'abri par les services de secours sur l'ensemble du 
territoire.          
 
 (Myriam Rivet; édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9941825 il y a 8 mois

    Est ce un hasard si l'agriculture a été royalement oubliée des dégâts ?

  • frk987 il y a 8 mois

    Après la crue , la décrue, encore une parole historique de Ségolène. Par contre investir dans des ouvrages de rétention d'eau, c'est pas assez rentable pour appâter l'électeur.