Inondations : « On sera forcément plus exposés à Zika »

le , mis à jour à 08:38
0
Inondations : « On sera forcément plus exposés à Zika »
Inondations : « On sera forcément plus exposés à Zika »

Pour Anna-Bella Failloux, spécialiste d'entomologie médicale, démoustiquer aurait l'avantage de limiter le nombre d'Aedes albopictus, potentiellement dangereux.

 

Verra-t-on une recrudescence des cas d'infection au virus Zika ?

ANNA-BELLA FAILLOUX. C'est possible. Arrivé dans le sud de l'Europe dans les années 1990, l'Aedes albopictus, aussi appelé moustique-tigre, s'est peu à peu habitué à vivre au milieu de l'homme. La France n'échappe pas au phénomène. Une trentaine de départements sont désormais placés en vigilance rouge, 21 en vigilance orange. Le risque est particulièrement élevé lorsque les températures dépassent les 18 °C puisque c'est là où les moustiques-tigres sont vraiment actifs. Si leur densité augmente fortement, la population sera forcément plus exposée au risque de contamination à Zika, mais aussi à la dengue et au chikungunya. Il ne faut cependant pas créer la psychose. Tous les moustiques ne sont pas des Aedes albopictus, et tous les Aedes albopictus ne sont pas porteurs d'un virus. Heureusement !

 

Y a-t-il un moyen d'éviter les contaminations ?

On ne peut rien faire contre la propagation du virus. A moins d'empêcher les gens de voyager et les marchandises de circuler. En revanche, on peut limiter les risques de contamination au sein de la population, en éradiquant les moustiques infectés avant que le virus n'atteigne leurs glandes salivaires, puisque le délai d'incubation du virus Zika est de 14 jours. Pas question, en revanche, que chacun s'amuse individuellement à pulvériser des quantités d'insecticide dans son jardin. Cela risquerait d'augmenter les facultés de résistance des moustiques aux insecticides.

 

Peut-on néanmoins prendre des mesures pour se protéger ?

Bien sûr ! Il faut d'abord avoir le réflexe de vider très régulièrement les eaux stagnantes autour de chez soi. Pour empêcher les piqûres, il est aussi préférable de porter des vêtements amples et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant