Inondations majeures dans le sud de l'Inde

le , mis à jour à 16:58
1
 (actualisé avec nombre de blessés et bilan de novembre) 
    par Sandhya Ravishankar 
    MADRAS, Inde, 2 décembre (Reuters) - Des inondations 
provoquées par des pluies sans précédent depuis un siècle dans 
l'Etat indien du Tamil Nadu (sud) ont conduit à l'évacuation de 
200.000 habitants, fermé des usines et paralysé l'aéroport de la 
capitale provinciale, Madras (Chennai), ont rapporté mercredi 
les autorités. 
    Les pluies de mousson qui tombent sur la région depuis deux 
semaines devraient se poursuivre: dans de nombreuses régions de 
l'Etat, on s'attend à 1.040 mm de pluie dans les prochaines 
quarante-huit heures, dans cet Etat de près de 70 millions 
d'habitants, prévoient les services indiens de météorologie. 
    Madras, quatrième ville la plus grande du pays située sur le 
golfe du Bengale, est un centre majeur de l'industrie indienne. 
Les salariés des usines automobiles Ford, Daimler, Hyundai et 
Nissan ont été invités à rester chez eux.  
    La ville est aussi un haut lieu du secteur des services dans 
les technologies de l'information avec Infosys ou encore Tata 
Consultancy Services. La société Cognizant Technology Solutions 
a fermé ses onze sites. 
    Plusieurs milliers d'usines et d'ateliers situés en 
périphérie de la ville ont dû être fermés. Le déluge a également 
provoqué des ruptures du réseau d'électricité. A l'aéroport, une 
des pistes au moins a été inondée, et des vols ont été annulés.  
    "Nous avons enclenché une opération de secours, mais notre 
principal défi est de trouver un moyen de détourner l'eau qui 
inonde l'aéroport et les principales routes", a déclaré Anurag 
Gupta, haut responsable de l'Agence nationale de gestion des 
catastrophes (NDMA) à New Delhi. 
    Des centaines de plongeurs et des équipes de l'armée ont été 
mobilisées pour extraire de victimes de maisons inondées. 
    Au total, les autorités estiment que plus d'un million de 
personnes ont été affectées par la montée des eaux. La ville de 
Madras compte au moins six millions d'habitants. 
    A ce stade, aucun décès n'a été signalé ces dernières 
heures. Les autorités ont recensé en revanche plus de 200 
personnes blessées, dans un état critique, en raison de la 
brutale montée des eaux, au cours des dernières 24 heures. 
    Depuis le début des pluies abondantes le 12 novembre, on 
dénombre 150 morts dans le Tamil Nadu. 
    A la mousson s'ajoutent sans doute les effets lointains du 
typhon Marilyn, ou In-Fa, qui s'est formé près des Philippines 
et a progressé vers l'ouest, perdant de sa puissance mais 
accentuant les précipitations. 
    D'après la société privée de prévisions météorologiques 
Skymet, il est tombé en vingt-quatre deux fois plus d'eau que la 
moyenne pour la totalité d'un mois de décembre.     
 
 (avec Rupam Jain Nair à New Delhi; Henri-Pierre André et Eric 
Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mercredi 2 déc 2015 à 18:31

    On n'a pas parlé de "changement climatique"! Je connais un journaliste qui va se faire sucrer ses primes...