Inondations : la Hongrie se prépare, toujours des évacuations en Allemagne

le
0
Inondations : la Hongrie se prépare, toujours des évacuations en Allemagne
Inondations : la Hongrie se prépare, toujours des évacuations en Allemagne

Au moins 18 personnes sont mortes dans les inondations qui frappent l'Europe centrale depuis le week-end dernier, plusieurs personnes sont portées disparues, alors la montée des eaux progresse samedi en Hongrie et vers le nord-est de l'Allemagne. L'étendue des dégâts sera du même ordre que lors de la dernière grande inondation dans la région, en 2002

En Allemagne, où trois personnes ont péri depuis le début des inondations, la région de Saxe-Anhalt étant particulièrement touchée avec l'Elbe, dont le niveau continuait de monter lentement. «Des hélicoptères de la Bundeswehr et de la police survolent la région et larguent des sacs de sable», pour soutenir les digues, a expliqué Pia Leson, porte-parole de la cellule de crise de Saxe-Anhalt. La montée des eaux a également entraîné l'évacuation d'un hôpital dans la ville de Bitterfeld, menacée par la rupture d'une digue, et de plusieurs cliniques pour personnes âgées à Madgebourg, où des routes se trouvaient sous les eaux. Au total 10.000 personnes ont été évacuées dans la région en moins de 24 heures.

Un travail de titan pour renforcer une digue dans le Brandebourg

A Mühlberg (Brandebourg), quelque 250 soldats aidés de 650 volontaires ont achevé à l'aube, malgré un épais brouillard, la construction en urgence d'une route pour acheminer des matériaux vers un champ d'un demi-kilomètre de long jouxtant une digue. «Des centaines de poids lourds roulent actuellement sur cette route pour acheminer du gravier» destiné à soutenir la digue, a expliqué Ines Filohn, une porte-parole de la police régionale. Plus des trois quarts des 4230 habitants de cette commune ont été évacués, selon le site de la «Berliner Zeitung».

En Autriche comme en République tchèque, qui ont payé le plus lourd tribut aux inondations - 4 décès en Autriche, 10 en République tchèque -, la décrue se poursuivait samedi et les travaux de déblaiement et de nettoyage allaient bon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant