Inondations : l'Aube, quatrième département en vigilance orange

le
0
Inondations : l'Aube, quatrième département en vigilance orange
Inondations : l'Aube, quatrième département en vigilance orange

En raison de crues importantes, la vigilance orange de Météo France concerne désormais 4 départements: la Haute-Marne, la Marne et l'Yonne, auxquels s'ajoute ce lundi après-midi l'Aube, jusqu'à mardi. Des averses résiduelles persisteront sur le nord-est et des pluies faibles sur le nord-ouest.

Le tronçon «Seine troyenne» entre Courtenot et Romilly-sur-Seine a donc rejoint les secteurs touchés et des inondations sont redoutées notamment dans l'agglomération troyenne. «Les lacs de la forêt d'Orient qui régulent le débit de la Seine vont prochainement arriver à saturation, les nappes phréatiques sont également saturées et nous redoutons dans les 36 heures des débordements à Troyes», explique la préfecture de l'Aube. D'ailleurs selon le service de prévisions des crues, le débit de la Seine à Troyes, actuellement de 130 m3/seconde, pourrait atteindre au moins 180 m3/seconde dans les heures prochaines. «Cette situation à venir est de nature à entraîner des inondations, en aval des lacs réservoirs», ajoute la préfecture.

Les crues de l'Armançon et du Serein se répercutent sur l'Yonne, dont ils sont les affluents. Une «hausse continue des niveaux d'eau» est encore attendue avec une montée de «40 cm à Joigny» dans l'après-midi de lundi et de «60 à 90 cm à Sens» durant la nuit prochaine, par rapport au niveau de ce lundi matin, explique la préfecture du département dans un communiqué.

«La vigilance reste de mise (surveillance des zones sensibles, mise en sécurité des personnes, des troupeaux, des biens, caves et sous-sols», ajoute la préfecture. Elle précise toutefois que, si des averses ponctuelles et localisées sont prévues dans l'est et le sud du département, elles ne devraient avoir aucune «incidence sur le niveau de crue».

Dimanche, les environs de Tonnerre et de Chablis ont été particulièrement touchés par les inondations : une quarantaine de communes étaient concernées par les crues de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant