Inondations en Louisiane-Onze morts et 20.000 évacués

le
0
 (Actualisé avec nouveau bilan §1 et communes éligibles §6) 
    BATON-ROUGE, Louisiane, 17 août (Reuters) - Les opérations 
de recherche se poursuivaient mardi en Louisiane après les 
inondations sans précédent qui ont fait onze morts et ravagé 
40.000 habitations, selon un dernier bilan fourni par les 
autorités. 
    Les équipes de secours ont évacué plus de 20.000 personnes 
et 1.000 animaux domestiques des zones inondées après "des 
inondations qualifiées d'historiques par le gouverneur de 
Louisiane, John Bel Edwards, devant des journalistes à 
Bâton-Rouge. 
    Plus de 8.000 personnes dormaient dans des abris d'urgence 
lundi soir, étant dans l'impossibilité de retourner chez elles, 
a-t-il ajouté. L'Etat de Louisiane envisageait la mise en place 
de couvre-feu mardi soir dans les secteurs particulièrement 
touchés.  
    Les rivières ont commencé leur décrue mais certaines 
communautés dans le Sud voient encore les eaux monter, indiquent 
les services de météorologie. 
    A Abbeville, un record de pluviométrie de 125 ans a été 
dépassé avec près de 42 cm d'eau tombée entre vendredi et 
samedi, a annoncé le service météorologique national.  
    Barack Obama a déclaré dimanche l'état de catastrophe 
naturelle. Mardi, de nouvelles zones ont été annoncées éligibles 
à l'aide fédérale, ce qui porte à 20 le total des paroisses 
concernées.  
    La montée des eaux a été particulièrement violente. Dans la 
paroisse de Tangipahoa, les autorités pensent qu'une jeune femme 
de 20 ans, retrouvée morte dans sa voiture, a été tuée parce que 
son véhicule a été expulsé de la route et complètement submergé. 
    Selon le gouverneur de Louisiane, de nombreux habitants 
essayaient de joindre leurs proches et amis déplacés à cause de 
la tempête qui se trouvant sûrement en sécurité mais sans moyens 
de communication.  
 
 (Sam Karlin avec Colleen Jenkins à Winston-Salem, Caroline du 
Nord et Bryn Stole à Bâton-Rouge; Laura Martin pour le service 
français, édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant