Inondations au Pakistan : une catastrophe pour les agriculteurs

le
0
(Commodesk.com) Depuis la mi-août, le sud du Pakistan est frappé par des inondations dévastatrices. Quelque 5,4 millions de personnes sont touchées, 342 sont mortes et 2 millions ont perdu leur foyer dans les régions du Sind et du Baloutchistan. Les cultures sont détruites à 73% et un tiers du bétail a péri, souligne l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Les stocks et les récoltes sont irrécupérables. Le gouvernement pakistanais a appelé à l'aide internationale le 6 septembre. "Quelque 80% des habitants de cette zone rurale dépendent de l'agriculture et de l'élevage" pour manger et s'assurer quelques revenus, avertit Luigi Damiani, Coordonnateur des urgences et de la réhabilitation. Les agriculteurs manquent d'intrants, en particulier de semences et d'engrais, pour la campagne d'hiver qui se termine en décembre. Les digues, réparées ou consolidées après les pluies catastrophiques de 2010, ont de nouveau cédé. Et l'eau va stagner dans cette large plaine de l'Indus, riche en canaux d'irrigation mais pauvre en voies d'évacuation, explique l'organisation caritative Caritas. Si la décrue est trop lente, les semis d'hiver ne seront donc pas possibles. La région ne s'était pas encore remise des inondations de l'année dernière, qui avaient fait 20 millions de sinistrés, endommagé ou ravagé plus de deux millions d'habitations et dévasté plus de deux millions d'hectares de cultures.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant