Innovation 2030: la France mise sur sept secteurs stratégiques

le
16
Innovation 2030: la France mise sur sept secteurs stratégiques
Innovation 2030: la France mise sur sept secteurs stratégiques

L'ancienne présidente d'Areva, Anne Lauvergeon, a identifié sept secteurs stratégiques d'innovations technologiques et industrielles pour la France à l'horizon 2030. A la tête d'une commission baptisée «Innovation 2030» et composée d'une vingtaine de scientifiques, économistes et entrepreneurs, l'ancienne conseillère de François Mitterrand planchait depuis le mois d'avril sur la nature de ces innovations majeures, dites de «rupture».

Ces sept «grandes ambitions» ont été présentées ce vendredi à François Hollande. La commission retenu les sept domaines suivants : le stockage de l'énergie et le recyclage, la valorisation des richesses marines, les protéines végétales et la chimie du végétal, la médecine individualisée, la «silver économie» (pour les séniors) et la valorisation des données informatiques massives.

«Notre propos va même au-delà de l'industrie, c'est-à-dire comment imaginer, comment créer, comment développer une France qui innove, une France qui va de l'avant», a expliqué sur France Info Anne Lauvergeon pour qui «il faut faire des choix». Selon elle, «la France dispose de solides atouts même si la concurrence mondiale s'accroît».

Surmonter le handicap d'une «organisation qui n'incite pas à l'innovation»

Mais, prévient la commission, «il ne suffit plus de disposer de forces dans un domaine, il faut être à la pointe de l'innovation, présenter des atouts d'excellence, convaincre de la qualité au bon moment et attirer les meilleurs talents dans un contexte de concurrence internationale.» Pour Anne Lauvergeon, la démarche de la commission se veut «très complémentaire» du projet de la «nouvelle France industrielle» et ses 34 plans pour la décennie portés Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

Reste que la France va devoir surmonter un certain nombre de «handicaps» avec un «écosystème culturel et une organisation qui n'incitent pas à l'innovation». Et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • toino07 le vendredi 11 oct 2013 à 16:40

    Schuuuuuttttt, ils sont fous de divulguer ça!!! Tout le monde va vouloir nous copier :-) parce que les autres pays n'y avaient évidemment pas pensés.

  • danie649 le vendredi 11 oct 2013 à 16:17

    A c'est vrai, c'était avec Tonton, j'avais oublié mais bon lui ou un autre, elle doit quand même être compétente.

  • danie649 le vendredi 11 oct 2013 à 16:14

    sorry à 3 années lumière de nous. Bon sinon, Anne, c'est pour quand que tu vas chez EDF ?

  • danie649 le vendredi 11 oct 2013 à 16:12

    on peut pas écrire " elle a c.o.u.ché avec ? non l'autre ko k . u il veille au grain.Allez elle est probablement compétente mais franchement 2030 à la vitesse ou la France prend des décisions les autres pays sont déjà à 3

  • hadock4 le vendredi 11 oct 2013 à 16:01

    La société d'informatique qui mettrait sur le marché un pistolet permettant de désintégrer virtuellement sur nos écrans certains hommes politiques ferait fortune, sans compter le bienfait sur notre système nerveux.

  • steimbcs le vendredi 11 oct 2013 à 16:00

    Avant le gros tout mou il faisait le clown mais maintenant il a réellement une tete de clown. Serait-il malade ? Dans tous les cas il est bouffi comme Pompidou les dernières semaines de sa vie. Champagne!

  • M5003824 le vendredi 11 oct 2013 à 15:36

    Des plans à 15 ans ?? Foutaises !! Faites donc des plans à 15 semaines pour voir ce qu'il faudra faire des 3 à 4 millions chomeurs qui seront encore plus nombreux à la fin de l'année ...et dans la rue !

  • finkbro1 le vendredi 11 oct 2013 à 15:17

    + 1 gacher, mais il ne peut prendre quelqu un de compétent, ce qui reste de son électorat pourrait ouvrir les yeux sur son incompétence

  • M7520498 le vendredi 11 oct 2013 à 15:15

    Tiens tiens,les voilà qui jouent au poker maintenent !

  • gacher le vendredi 11 oct 2013 à 15:13

    Anne Lauvergeon, c'est la spécialiste qui a payé des fausses mines d'uranium une fortune. Flanby sait s'entourer, Le critère c'est prendre les pires imbéciles hors concours comme conseiller et ministres