Innocenté, Christian Iacono retourne pourtant en prison

le
1
L'ancien maire de Vence accusé de viol par son petit-fils, qui s'est rétracté depuis, est retourné lundi matin derrière les barreaux, victime des délais et des procédures de la justice.

Il est innocent mais est arrivé lundi matin à 9 heures à la prison de Grasse où il a été incarcéré pour purger sa peine de 9 ans d'emprisonnement. Christian Iacono, l'ancien maire de Vence, dans les Alpes-Maritimes, avait été condamné en avril 2009, puis en appel le 23 février 2011, pour le viol de son petit-fils. L'affaire a rebondi en mai 2011 lorsque Gabriel, aujourd'hui âgé de 20 ans, est subitement revenu sur les accusations de viol qu'il maintenait depuis onze ans contre son grand-père.

L'ancien maire de Vence a été libéré en juin mais le combat judiciaire a continué pour cet homme de 76 ans. Il a en effet été soumis à un contrôle judiciaire qui comptait un certain nombre d'obligations telles que s'abstenir de rencontrer son petit-fils, se présenter tous les 15 jours à la gendarmerie de Vence où il avait l'obligation de résider et ne pas quitter le territoire national.

L'ancien élu s'est également pourvu en cassation, mais son pourvoi a été rejeté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 9 jan 2012 à 10:55

    Beaucoup critique outrageusement la "justice"...mais peu se pose la question : où est la vérité ,,,Cette " rétractation " onze après les "faits"...mérite quelques interrogations !!...