Innate Pharma SA annonce la première injection chez l’homme du candidat-médicament IPH 2101 (NN 1975).

le
0

Innate Pharma SA (la « Société »), société biopharmaceutique qui développe des médicaments ciblant le système immunitaire inné, annonce aujourd’hui que le candidat-médicament IPH 2101 (NN 1975), un anticorps monoclonal « fully human » développé par Novo Nordisk A/S en collaboration avec Innate Pharma, a été injecté pour la première fois chez l’homme en janvier 2007, dans le cadre d’un essai de Phase I dans la leucémie aigue myéloïde (« LAM »).

Cet essai se déroule conjointement à l’Institut Paoli-Calmettes (Marseille) et l’Institut Gustave-Roussy (Paris), deux des principaux centres de recherche clinique sur le cancer en France.

Innate Pharma a reçu un paiement d’étape de la part de Novo Nordisk A/S, lors du dépôt de demande d’essai clinique.

A propos de IPH 2101 (NN 1975)

Le principe thérapeutique de IPH 2101 (NN 1975) est basé sur l’activation ciblée des cellules NK par un anticorps monoclonal bloquant le récepteur inhibiteur KIR de ces cellules, déclenchant ainsi leur action anti-cancéreuse.

Des observations cliniques antérieures, lors de greffes de moelle allogéniques « HLA mismatch », fournissent un modèle dans lequel les récepteurs inhibiteurs ne sont pas fonctionnels. Dans ce cadre clinique complexe, un bénéfice thérapeutique a été observé chez les patients atteints de LAM ayant reçu des cellules NK alloréactives de donneurs non apparentés, supportant le concept thérapeutique.

IPH 2101 (NN 1975) vise à reproduire cet effet avec un agent pharmacologique.

A propos de la leucémie aigue myéloïde (« LAM »)

La LAM est l’une des leucémies les plus fréquentes chez l’adulte, aux Etats-Unis et en Europe. 13 410 nouveaux cas de LAM ont été diagnostiqués aux Etats-Unis en 2006, représentant moins de 1% des cancers mais plus de 30% des leucémies (Source : American Cancer Society, 2007). L’incidence de la LAM est relativement faible avant 40 ans (1 cas pour 100 000 personnes) et augmente progressivement avec l’âge (15 cas pour 100 000 personnes à 75 ans). L’âge médian au diagnostic se situe entre 65 et 70 ans (Source : SEER Cancer Statistics Review, 2003).

Actuellement, la première ligne de traitement est la chimiothérapie, dont le but est de faire diminuer le nombre de cellules cancéreuses. L’une des deuxièmes lignes de traitements possibles est la greffe de moelle osseuse.

Ces traitements sont plus efficaces chez les sujets jeunes que chez les sujets âgés. Il existe donc, dans la LAM, et notamment chez les sujets âgés, un réel besoin thérapeutique pour un traitement efficace présentant un meilleur profil de tolérance que les traitements existants.

« Nous sommes ravis d’avoir franchi cette étape » déclare François Romagné, CSO d’Innate Pharma. » Il ajoute : « Ce candidat-médicament, avec ce nouveau mécanisme d’action, pourrait avoir un potentiel important dans le traitement de la leucémie aigue myéloïde mais également dans le traitement d’autres types de cancer. Il est néanmoins important de souligner que l’objectif principal de l’essai en cours, comme c’est le cas dans la plupart des essais de Phase I, est d’évaluer la tolérance du produit chez l’homme, et non son efficacité ».

« Nous sommes très satisfaits des progrès réalisés dans le cadre de notre partenariat stratégique avec Innate Pharma. Cette entrée en essais cliniques du premier agent thérapeutique ciblant spécifiquement les cellules NK est une étape importante également pour Novo Nordisk A/S » déclare Mads Krogsgaard Thomsem, CSO de Novo Nordisk A/S.

A propos d’Innate Pharma :

Fondée en 1999 et financée par des investisseurs en capital de premier plan jusqu’à son introduction en bourse sur Euronext Paris en 2006, Innate Pharma S.A. (Euronext Paris: FR0010331421 – IPH) est une société biopharmaceutique qui développe des médicaments aux mécanismes d’actions nouveaux et ciblant le système immunitaire inné.

Le travail pionnier des scientifiques fondateurs et des équipes d’Innate Pharma a permis la création de trois plateformes de produits (cellules T gamma delta, cellules NK et TLR), bénéficiant chacune d’éléments de validation clinique directs ou indirects en cancérologie.

En dehors du cancer, les candidat-médicaments d’Innate Pharma présentent un potentiel de développement dans le traitement des maladies infectieuses et des pathologies inflammatoires chroniques. La molécule la plus avancée de la Société est en Phase II en cancérologie.

Fort de son positionnement scientifique dans la pharmacologie de l’immunité innée, de sa propriété intellectuelle et de son savoir-faire en matière de R&D, Innate Pharma entend devenir un acteur majeur sur le marché en forte croissance de l’immunothérapie.

Basée à Marseille, France, Innate Pharma comptait 67 collaborateurs au 31 décembre 2006.

Retrouvez Innate-Pharma sur www.innate-pharma.com

Informations pratiques :

Code ISIN

Code mnémonique

FR0010331421

IPH

Disclaimer :

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constitue ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions Innate Pharma dans un quelconque pays.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

Innate Pharma

Alize Public Relations

Stéphane Boissel, CFO

Caroline Carmagnol

Tél. : +33 (0)4 96 19 05 58

Tél. : +33 (0)6 64 18 99 59

stephane.boissel@innate-pharma.fr

caroline.carmagnol@wanadoo.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant