Innate : l'avenir s'écrit aujourd'hui

le
0
Un laboratoire de la biotech Innate Pharma. (© J.-M. Huron / Innate)
Un laboratoire de la biotech Innate Pharma. (© J.-M. Huron / Innate)

A l’occasion du congrès de l’AACR (American Association for Cancer Research), Innate Pharma a dévoilé des données précliniques relatives à plusieurs de ses programmes de développement.

Lorsqu’ils ne sont qu’en phase préclinique (c’est-à-dire en test chez l’animal), les candidats-médicaments sont difficiles à valoriser. Les étapes de développement - avant une potentielle autorisation commerciale - sont trop nombreuses et trop incertaines. Ces données n’ont donc pas provoqué de variations significatives du cours de Bourse.

Elles méritent pourtant un coup d’œil. D’abord parce qu’elles confirment la solide capacité d’Innate Pharma à innover et à renouveler son portefeuille, au-delà de ses deux programmes les plus avancés Lirilumab et Monalizumab (deux programmes pour lesquelles des données cliniques sont attendues cette année).

Ensuite parce qu’elles recèlent de possibles réserves cachés de valeur pour l’action Innate. Tour d’horizon.

Durvalumab/Monalizumab

Les premières données concernent la combinaison entre Durvalumab un inhibiteur de point de contrôle immunitaire (ICPI), propriété d’AstraZeneca, partenaire d’Innate, et Monalizumab, propriété d’Innate. Cette combinaison est actuellement évaluée chez l’homme (phase I/II) et les résultats dévoilés à l’AACR sont probablement issus d’une étude réalisée avant l’accord de licence passée

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant