Innate : IPH4102, un actif précoce mais prometteur

le
0
Un laboratoire Innate Pharma. (© Innate Pharma)
Un laboratoire Innate Pharma. (© Innate Pharma)

A l’occasion d’un congrès médical dédié au lymphomes, les cancers du système lymphatique, la biotech marseillaise a présenté des données cliniques préliminaires pour son candidat-médicament IPH4102. Ces données sont issues d’un essai mené auprès de 16 patients atteints de ce type de cancer, dont treize sont touchés par l’une de ses formes les plus agressives, le syndrome de Sézary.

Résultats prometteurs fin 2017

Il s’agit de résultats préliminaires, les résultats définitifs ne seront connus qu’au deuxième trimestre 2017, issus d’un essai clinique initial (phase I/II). En outre, le «syndrome de Sézaré» est une forme rare du lymphome T cutanée. La route peut sembler bien longue et le potentiel commercial limité. Et pourtant, ces données ont suscité l’enthousiasme des investisseurs et des analystes.

Certes, les résultats sont préliminaires mais ils sont déjà très prometteurs. Les patients participant à l’essai sont tous en rechute ou réfractaire aux traitements standards. Or, plusieurs (4/16) ont bénéficié de réponses complètes au traitement d’Innate et ce, alors même que les doses les plus élevées, prévus dans l’essai, n’ont pas encore été administrées.

C’est vrai, l’essai n’est qu’en phase I. Mais compte tenu du mauvais pronostic pour les patients atteints de ce syndrome de Sezary (l’espérance de vie à cinq ans est de 10%) et de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant