Injure raciale : Brice Hortefeux relaxé en appel, mais critiqué

le
0
VIDÉO - L'ex-ministre avait été condamné en première instance pour ses propos sur les Auvergnats et les Arabes, en 2009. La cour déplore un «manque évident de culture».

La polémique avait marqué son passage au ministère de l'Intérieur. Accusé depuis deux ans par le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) d'avoir tenu des propos racistes en septembre 2009 lors de l'université d'été de l'UMP à Seignosse (Landes), Brice Hortefeux a été relaxé jeudi par la cour d'appel de Paris. Un verdict conforme aux recommandations émises en juin dernier par le ministère public. Toutefois, selon l'agence Reuters citée par le site Internet du Point , la cour a retenu que, sur le fond, les propos sont «méprisants et outrageants» et témoignent d'un «manque évident de culture». Si le député européen a échappé à une nouvelle condamnation, c'est parce que ses paroles n'ont pas été considérées comme publics par le tribunal, rendant ainsi la constitution de partie civile du MRAP «irrecevable».

L'association anti-raciste a immédiatement annoncé, par la voix de son avocat Pierre Mairat, qu'elle allait se pourvoir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant