Iniesta, Jarque, et un but pour l'éternité

le
0
Iniesta, Jarque, et un but pour l'éternité
Iniesta, Jarque, et un but pour l'éternité

Buteur providentiel d'une Roja jusque alors vierge sur la scène internationale, Andres Iniesta se veut en homme le plus apprécié d'Espagne. Une popularité qui se retrouve même du côté de l'Espanyol, autre club barcelonais où personne n'a oublié l'hommage du Blaugrana envers Dani Jarque, feu capitaine des Pericos.

L'exception est désormais devenue la règle. À chaque réception du voisin omnipotent du Camp Nou, le Cornellà-El Prat ne jure que par des invectives envers le peuple blaugrana et sa supposée arrogance face aux modestes Pericos. Une ambiance caliente, derby barcelonais oblige, qui varie du tout au tout lorsque Andres Iniesta et son brassard de capitaine azulgrana caressent le cuir, organisent le jeu ou sortent du pré pour y être remplacé. Le public de l'Espanyol se lève alors d'un seul homme et ovationne le natif de Fuentealbilla. Plus que pour un Mondial offert à l'Espagne du ballon rond, les supporters des Perruches offrent leurs respects à l'homme qui a rendu le plus bel hommage post mortem à Dani Jarque. Capitaine de l'Espanyol de Barcelone pour l'éternité, mais décédé d'une crise cardiaque dans sa chambre d'hôtel de Florence à l'été 2009, il aperçoit alors, depuis son coin de paradis, Andres Iniesta lui dédier le but synonyme de Coupe du Monde pour la Roja. Pour sûr, lorsque l'enfant-lune crucifie le portier néerlandais, il laisse entrapercevoir un tee-shirt au message équivoque : "Dani Jarque, pour toujours avec nous".

Angel Morales : "Un geste amical resté dans l'histoire"


Youtube
Les yeux embrumés par l'émotion, Andres Iniesta ne tente même pas de dissimuler sa peine alors qu'il vient tout juste de sacrer la Roja comme la meilleure équipe du globe. Entre deux respirations, il peine à déclarer au micro de la télé espagnole qu'il n'avait "rien pu faire pour lui lors de la saison, il méritait bien un tel hommage". Ce lui, c'est Dani Jarque, ancien rival de l'Espanyol Barcelone et ami personnel de Don Andres. "Andrés et Dani se sont connus dans les catégories de jeunes en Espagne, rembobine Angel Morales, ancien milieu défensif des Perruches aujourd'hui chargé de la gestion économique et administrative du club. C'est un geste amical qui est resté dans l'histoire. Nous devons saluer Iniesta pour ce qu'il a fait ce soir-là, c'était une initiative personnelle qui montre aussi que la rivalité entre l'Espanyol et le Barça n'existe que sur le terrain". Dès lors, chaque déplacement du numéro huit…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant