Ingenico : fin des discussions de rachat

le
0
Le fabricant de terminaux de paiement assure n'avoir reçu «aucune offre ferme» de rachat de la part d'un acquéreur potentiel.

L' affaire Ingenico serait-elle classée? Dans un bref communiqué ce mardi soir, le leader mondial des fabricants de terminaux de paiement affirme «qu'aucune offre ferme n'a été déposée» et «qu'aucune discussion portant sur le capital de la société n'est en cours». Vendredi dernier, Ingenico avait pourtant annoncé qu'il avait reçu une offre de rachat valorisant le groupe à 1,44 milliards d'euros, soit 28 euros par action. Selon plusieurs sources, cette offre émanait du groupe américain Danaher.

Puis, rebondissement ce week-end. Au terme d'un conseil d'administration dimanche soir, le groupe français avait adressé une fin de non recevoir à une offre de rachat. Un refus qui aurait été décidé en grande partie sous la pression du gouvernement. L'Etat est actionnaire à 30% de l'équipementier aéronautique et électronique Safran, lui-même principal actionnaire d'Ingenico. «L'Etat a pleinement conscience du caractère stratégique de cette entreprise pour la filiü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant