ING rate le consensus au 1er trimestre

le
0
LE BÉNÉFICE NET TRIMESTRIEL D'ING INFÉRIEUR AUX ATTENTES
LE BÉNÉFICE NET TRIMESTRIEL D'ING INFÉRIEUR AUX ATTENTES

LONDRES (Reuters) - ING a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 988 millions d'euros, un peu inférieur au consensus, en raison de pertes sur créances qui restent élevées en dépit de meilleures perspectives économiques pour les Pays-Bas.

Le consensus des analystes interrogés par Reuters donnait un bénéfice de 1,103 milliard d'euros pour le groupe financier néerlandais qui vend son activité d'assurance cette année, en dépit d'une injection de 850 millions d'euros dans cette dernière.

"ING a dégagé un résultat imposable solide de 1,176 milliard d'euros, attestant d'une hausse de la marge nette d'intérêts et d'une baisse des coûts du risque à la faveur d'une amélioration de la conjoncture économique", explique le directeur général Ralph Hamers dans un communiqué.

La marge nette d'intérêts est ressortie à 150 points de base, conforme à l'objectif de 150 à 155 pdb d'ici 2017 et bien au-delà des 138 pdb du premier trimestre 2013.

Les pertes sur créances se sont élevées à 468 millions d'euros contre 561 millions un an auparavant, en recul comme l'avait prédit le groupe financier qui voyait dans les pertes de l'an passé un maximum.

Les crédits nets ont augmenté de 5,1 milliards d'euros après une croissance de 2,5 milliards d'euros un an auparavant et de 2,1 milliards au dernier trimestre 2014. La croissance du crédit, difficile à réaliser sur un marché néerlandais atone, est la clé des futures résultats d'ING, de l'avis des analystes.

Le rendement des fonds propres a été de 10,2%, face à un objectif de 10% à 13%. Le ratio de capital Tier 1 s'est inscrit à 10,1%.

(Laura Noonan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant