ING IM : Les obligations asiatiques offrent un rendement attrayant

le
0

Les obligations asiatiques devraient procurer un rendement attrayant - surtout sur une base ajustée pour le risque - en comparaison des obligations des autres parties du monde, estime ING Investment Management International (ING IM). En ce qui concerne les obligations asiatiques en monnaies fortes, nous prévoyons un rendement de +2,5% à +4,5 %, tandis que pour les obligations asiatiques en devises locales, nous tablons sur un rendement compris entre +1% et +3%. Alors que les obligations devraient connaître une période difficile compte tenu des attentes d'une hausse des taux, ING IM souligne que le rendement aura par conséquent une importance accrue.

Selon Joep Huntjens, responsable Asian Debt d'ING IM, « étant donné que la Réserve fédérale américaine s'est engagée à maintenir un taux de base très faible au moins jusqu'en 2015, la courbe des taux des obligations d'État américaines restera raide. Ceci procurera des gains attrayants aux investisseurs prenant des risques limités en matière de durée de vie de leurs obligations. »

« En outre, les investisseurs mondiaux restent sous-investis en obligations asiatiques eu égard à leur sous-représentation dans les indices mondiaux. Les investisseurs avisés devraient cependant diversifier leur exposition au risque, de sorte que des flux de capitaux iront vers l'Asie afin de combler les 'lacunes' au niveau de la diversification géographique. »

En ce qui concerne l'avenir, ING IM s'attend à ce que l'Asie (hors Japon, Australie, Nouvelle-Zélande) reste la région générant le taux de croissance le plus rapide. Des pays tels que la Chine et les Philippines devraient enregistrer une croissance de 6% à 7%, alors que d'autres afficheront un taux de croissance compris entre 2 et 5%. Le gestionnaire d'actifs observe néanmoins que la tendance de la croissance est orientée à la baisse, alors que la croissance de pays développés tels que le Japon, les États-Unis et la zone euro s'accélère, quoique à partir de niveaux très faibles. Ceci est susceptible de conduire à une poursuite du glissement des préférences vers les placements des marchés développés auquel nous avons assisté au cours de ces derniers mois.

Joep ajoute que « les glissements en matière de préférences des investisseurs sont de nature cyclique, de sorte qu'à un moment donné, les valorisations et les fondamentaux inciteront les investisseurs à s'intéresser à nouveau massivement aux obligations asiatiques, en particulier maintenant que de nombreux risques mondiaux ont diminué. Les obligations asiatiques sont par ailleurs de plus en plus appréciées par les investisseurs institutionnels et particuliers asiatiques. »

ING IM estime que les devises asiatiques ne devraient guère bénéficier de soutien compte tenu du glissement au niveau de la dynamique de croissance au détriment de l'Asie et au profit des États-Unis venant s'ajouter au démantèlement de l'assouplissement quantitatif de la Fed. Certaines devises devraient mieux performer que le USD, mais ING IM prévoit globalement une modeste dépréciation sur base des taux spot. Si l'on considère les rendements associés à certaines devises, les devises restées à la traîne l'année passée pourraient potentiellement générer des rendements totaux attrayants pour les investisseurs n'ayant pas peur de la volatilité. Nous pensons surtout à la roupie indienne.

Alia Yousuf, gestionnaire principal d'Asian Debt Local Bonds ajoute que « étant donné que la région enregistre des sorties de capitaux, les banques centrales asiatiques devraient laisser leur devise se déprécier afin de protéger leurs réserves et d'améliorer la compétitivité de leur économie et, par conséquent, leur balance externe. Une amélioration des balances commerciales devrait alors soutenir les devises asiatiques respectives. Un risque lié à une faiblesse excessive de la devise est bien sûr une augmentation des prix des marchandises importées exerçant des pressions haussières sur l'inflation domestique. Dans un tel scénario, les banques centrales devraient relever leurs taux, ce qui soutiendrait également leur devise. »

En ce qui concerne le positionnement des portefeuilles, les portefeuilles d'obligations en monnaies fortes d'ING IM voient une valeur supérieure dans les titres à court terme non investment grade compte tenu de leur rendement plus élevé et de leur faible sensibilité aux fluctuations des taux américains. ING IM est d'avis que les obligations d'entreprises à haut rendement offrent un potentiel de rétablissement du spread plus élevé que les obligations comparables des autres régions et une sensibilité aux taux plus faible, ce qui est de nature à générer une dynamique de risque/rendement attrayante. En outre, le contexte économique est positif pour les entreprises, de sorte que les spreads de crédit des obligations d'entreprises pourraient à nouveau se contracter.

Alia ajoute enfin que « au niveau des portefeuilles d'obligations en devises locales, nous favorisons également les obligations offrant des rendements plus élevés et des devises de pays dont la situation budgétaire, la croissance et l'inflation s'améliorent, comme l'Inde. De plus, nous distinguons de la valeur dans des courbes des taux raides telles que la courbe thaïlandaise en devise locale. Globalement, l'exposition aux taux de nos portefeuilles devrait cependant rester sous-pondérée en raison de la hausse des taux attendue. »



A propos d'ING Investment Management :

ING Investment Management International* est un gérant d'actifs global, qui compte plus de 1100 collaborateurs, et gère près de 176 Milliards d'Euros ** (238 Milliards d'USD**) dans 18 pays, en Europe, Amérique, Asie et Moyen-Orient. ING IM International fait partie du groupe ING, prestataire mondial de services financiers d'origine néerlandaise.

ING IM International met en oeuvre sa recherche et ses analyses internes, ses équipes implantées à travers le monde, ainsi que sa gestion des risques, pour offrir un large éventail de stratégies, de supports d'investissement et de services de conseil dans toutes les principales classes d'actifs et styles d'investissement.

Pour plus d'information : www.ingim.fr

*Le nom "ING IM International" fait référence aux activités financières d'ING IM en Europe, au Moyen-Orient, à Singapour, au Japon et dans ses bureaux "satellites" aux Etats-Unis (Atlanta & New-York). ING IM International se prépare à un futur autonome, auprès de la division Assurance Europe du Groupe ING.
**Données au 30 septembre 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant