Infrastructures : First State mise sur l'effet booster de sociétés " ennuyeuses"

le
0
(NEWSManagers.com) -

Le fonds de droit britannique (OEIC) Global Listed Infrastructure de First State Investments, lancé le 31 octobre 2007 affiche depuis le lancement une performance (classe A retail, avant impôt) de 21,1 % contre 1,7 % pour l'indice de référence qui a été jusqu'au 1er juin 2008 le S&P Global Infrastructure Index et, depuis lors, l' UBS Global Infrastructure &Utilities 50-50 Index. " Sur quarante mois d'existence, nous n'avons accusé des rachats nets que deux mois" , explique à Newsmanagers, Andrew Greenup, cogérant du fonds avec Peter Meany.

Ce produit, dont l'encours se situait à 210 millions de livres fin janvier, est investi dans une quarantaine d'entreprises purement " infrastructure" dans le monde (dont 7 françaises pour 12 % du portefeuille), des sociétés de toutes capitalisations, dont 60 % de capitalisations moyennes (entre 2 milliards et 10 milliards de dollars) et 30 % de grandes capitalisations. Il n'y a que 4 % d'actions de pays émergents (pour un plafond fixé à 20 %) et le taux de rotation du portefeuille est faible, " entre 30 et 35 %" .
" Ces sociétés ne sont pas glamour, elles exploitent des installations, mais leurs revenus, stables, offrent une bonne visibilité et elles constituent une bonne assurance contre l'inflation. De plus elles profitent d'une croissance structurelle. Et nous choisissons les bonnes sociétés qui sont injustement trop bon marché" , souligne Andrew Greenup.
L'équipe actions infrastructures de First State, qui compte sept personnes, " ne retient dans les 135 sociétés qu'elle suit que celles susceptibles de surperformer la classe d'actifs " infrastructures" , dont le rendement escompté est de 12 %, dividendes réinvestis" , souligne le gérant.

Les titres sont analysés en fonction de leur flux de trésorerie actualisé (DCF) par rapport au beta de la classe d'actifs et du groupe des titres similaires, mais aussi en fonction de 25 critères qualitatifs, dont les trois variables environnementale, sociale et de gouvernance (ESG), importants du point de vue du risque réputationnel.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant