Informatique : Yahoo a été piraté par des «professionnels», estiment des analystes

le
0
Informatique : Yahoo a été piraté par des «professionnels», estiment des analystes
Informatique : Yahoo a été piraté par des «professionnels», estiment des analystes

La cyberattaque sans précédent menée contre Yahoo en 2014 et révélée la semaine passée, a été menée par des hackers «professionnels» cherchant à tirer profit de l'intrusion dans les serveurs du géant internet, selon une analyse de chercheurs en sécurité informatique.

 

Ce rapport publié mercredi par la société de sécurité InfoArmor, qui affirme avoir eu accès à certaines des données, arrive à des conclusions assez différentes de celles de Yahoo, selon qui le piratage, de par son ampleur, était visiblement le fait d'une entité liée à un Etat. InfoArmor estime cependant que les données dérobées ont effectivement été par la suite vendues à un groupe soutenu par un Etat.

 

«Yahoo a été piraté en 2014 par un groupe de hackers professionnels visant à entrer dans les bases de données clients de différentes organisations ciblées», indique le rapport. Les chercheurs précisent avoir trouvé trace pour la première fois de données volées à Yahoo mises en ventes sur le «darkweb» (partie obscure de l'internet non référencée dans les moteurs de recherche classiques) en avril dernier.

 

Les analystes notent toutefois que beaucoup des données volées «ne sont pas légitimes» et comprennent des comptes non valides, effacés ou inexistants, mais les pirates ont essayé de gonfler leurs trouvailles pour dramatiser le piratage et tenter de monétiser leur vol. Les hackers ont vendu les données à «une entité liée à un Etat qui était intéressée par l'acquisition d'une base de données exclusive», et «à des cybercriminels voulant utiliser les données pour des campagnes de spams contre des cibles globales».

 

Le piratage s'est produit en 2014 et a touché 500 millions de comptes d'utilisateurs à travers le monde, selon Yahoo la semaine passée. «Nous sommes encore plus perturbés par le fait que (...) l'entreprise n'a annoncé ce piratage que la semaine dernière», a souligné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant