Information judiciaire pour un feu d'artifice meurtrier

le
0

STRASBOURG (Reuters) - Le parquet de Saverne a indiqué mardi avoir ouvert une information judiciaire après le décès au cours de la nuit du Nouvel An d'un jeune homme qui avait été touché à la tête par un feu d'artifice à Dorlisheim (Bas-Rhin).

"Je saisis un juge d'instruction et je demande la mise en examen des deux cogérants de l'entreprise qui a vendu l'artifice à la victime, ainsi que la mise en examen de l'entreprise en tant que personne morale", a dit à Reuters Caroline Nisand, procureur de la République de Saverne.

Le parquet considère que le fait pour cette entreprise française d'avoir vendu en ligne ce feu d'artifice à la victime constitue un "homicide involontaire par négligence, imprudence ou manquement aux obligations de sécurité" prévues par la loi.

"Il s'agit d'une bombe de 100 mm lancée par mortier qui obéit à une certaine réglementation, puisque ce type d'artifice ne peut pas être acheté, détenu ou mis en ?uvre par des particuliers, sauf s'ils ont un agrément préfectoral ou un certificat d'aptitude", a indiqué Caroline Nisand.

La victime, âgée de 20 ans, avait acheté 13,6 kg de marchandises, pour un montant de près de 800 euros.

La tradition des jets de pétards, très répandue en Alsace, marque le passage à la nouvelle année et provoque chaque année des dizaines de blessés.

Thomas Calinon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant