INFOGRAPHIE. Réforme de la justice : Christiane Taubira détaille les premières pistes

le
3
La ministre de la Justice Christiane Taubira lance sa réforme de la justice.
La ministre de la Justice Christiane Taubira lance sa réforme de la justice.

Christiane Taubira entend bien révolutionner la justice en 2014. Dans un entretien donné au journal Le Parisien, la garde des Sceaux explique vouloir simplifier certaines procédures. "L'ambition et la méthode sont inédites", assure Christiane Taubira qui précise que "cette réforme judiciaire est la plus ambitieuse depuis 1958". La ministre de la Justice souhaite améliorer le "fonctionnement" du système judiciaire, mais également "son efficacité et, finalement, le service rendu au citoyen".Pour arriver à son objectif, la ministre a "réuni l'ensemble des acteurs du monde judiciaire en groupe de travail qui ont planché pendant dix mois et présentent aujourd'hui 268 propositions".Trois axes se dégagent des propositions. Christiane Taubira espère dans un premier temps créer un "guichet universel qui recueillera toutes les démarches entreprises par le justiciable, quelle que soit la juridiction concernée". La garde des Sceaux espère également "repenser les sites judiciaires" et se prononce pour "un tribunal de première instance qui centraliserait l'ensemble des démarches, quelle que soit la nature du contentieux". Autre axe de cette grande réforme : accélérer les procédures notamment en passant par "la transformation de certains délits en contraventions".Les premières mesures mises en oeuvre avant l'étéInternet devrait par ailleurs jouer un rôle important dans cette réforme. La ministre assure notamment qu'"il faut développer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le dimanche 12 jan 2014 à 19:03

    ne te casse pas la tête tobi! ton avenir est derrière toi !

  • M2280901 le dimanche 12 jan 2014 à 18:31

    retour au pays l'indépendendiste

  • j.delan le dimanche 12 jan 2014 à 11:21

    Qui donc se sentira rassuré par cette réforme : le délinquant ou la victime ?