INFOGRAPHIE. Les élections allemandes, comment ça marche ?

le
0
Le Parlement allemand, à Berlin.
Le Parlement allemand, à Berlin.

Quoi qu'il arrive, le (ou la) Kanzler(in) ne sera pas élu dimanche. En Allemagne, les citoyens ne votent pas directement pour leur chancelier, comme les Français peuvent le faire pour leur président de la République. Ce sont les députés nouvellement élus au Bundestag qui, ensemble, désignent celui ou celle qui prendra la tête du pays. Joachim Gauck, le président allemand en fonction, a surtout un rôle symbolique. Il représente l'Allemagne auprès des institutions et à l'étranger. Récemment, Joachim Gauck s'est ainsi rendu en France, accompagné de François Hollande, pour commémorer le massacre d'Oradour-sur-Glane. Mais c'est bien la chancelière Angela Merkel qui tient les rênes du pouvoir. Le 22 septembre, ce n'est donc pas une élection présidentielle qui aura lieu, mais bien des élections législatives. Et là encore, les différences avec le système hexagonal sont nombreuses.

La première d'entre elles : les citoyens allemands (âgés de plus de 18 ans) votent deux fois sur le même bulletin de vote. Leur Erststimme (première voix) leur sert à désigner un candidat dans la circonscription où ils sont domiciliés. Il s'agit d'un scrutin uninominal à un seul tour. En clair, le candidat qui obtient le plus de voix l'emporte. L'Allemagne comportant 299 circonscriptions, ce seul scrutin suffit à renouveler la moitié du Bundestag. La seconde moitié de la chambre basse du Parlement est ensuite élue au scrutin proportionnel. Dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant