INFOGRAPHIE. Le classement de l'optimisme dans le monde

le
0
INFOGRAPHIE. Le classement de l'optimisme dans le monde
INFOGRAPHIE. Le classement de l'optimisme dans le monde

Qui a été le plus heureux en 2014? Qui a confiance en 2015? Une enquête Win-Gallup, récemment réalisée auprès de 64 000 personnes dans 65 pays du monde, permet de dresser une sorte de thermomètre du monde, en ce début d'année. Au total, si 7 personnes sur 10 se disent heureuses, seule un peu plus d'une sur quatre envisage 2015 avec optimisme. Si les trois quarts des Africains et près des deux tiers des Asiatiques croient en des jours meilleurs en 2015, c'est le cas de seulement 12% des habitants en Europe occidentale, selon cette étude hautement... subjective. La France - à l'instar des pays les plus développés - est l'un des pays les plus pessimistes au monde.

Qui a confiance en 2015? L'Afrique et l'Asie.

Les pays les plus optimistes pour 2015 ne sont pas du tout les plus avancés économiquement. Ainsi, le Nigeria, les Fidji, l'Inde, l'Arabie saoudite et le Maroc caracolent ainsi en tête de ce classement avec plus de 75% de la population estimant que 2015 sera une meilleure année que 2014. Dans ces cinq pays, ainsi qu'au Pakistan, en Papouasie-Nouvelle Guinée, en Afghanistan, en Vietnam, en Azerbaïdjan, en Chine et au Bangladesh, plus de la moitié des personnes interrogées disent s'attendre à une année de prospérité économique.

Dès qu'on revient dans les économies développées, où les marges de progression sont logiquement plus faibles, les choses se corsent. C'est spécialement le cas dans la zone euro, empêtrée dans la morosité depuis plusieurs années. En France, seulement 6% des personnes pressentent une amélioration. 33% des habitants de l'Hexagone estiment que l'année à venir sera sur le plan économique semblable à 2014 et 57% que ce sera une année de difficultés économiques. Seuls l'Autriche et la Belgique sont encore plus sombres parmi les 65 pays sondés. D'une manière générale, seuls 17% des Français pensent que 2015 sera meilleure que 2014, 41% prévoyant qu'elle soit semblable et 34% ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant