INFOGRAPHIE. FN : Jean-Marie Le Pen, des années de provocations

le , mis à jour le
4
INFOGRAPHIE. FN : Jean-Marie Le Pen, des années de provocations
INFOGRAPHIE. FN : Jean-Marie Le Pen, des années de provocations

«Dès qu'il peut, il se venge en faisant éclater des scandales», s'agaçait un partisan de Marine Le Pen auprès du «Parisien» - «Aujourd'hui en France», la semaine dernière. Jean-Marie Le Pen venait de provoquer un nouveau tollé en maintenant que les chambres à gaz nazies constituaient un «détail de l'histoire». De fait, depuis qu'en janvier 2011 sa fille a pris les rênes du Front national, ce parti qu'il a cofondé et incarné seul des années durant, celui qui n'en est plus «que» le président d'honneur multiplie les provocations (voir infographie ci-dessous).

La dernière en date, son interview fleuve dans l'hebdomadaire d'extrême droite «Rivarol», était visiblement celle de trop. Elle a fait sortir Marine Le Pen de ses gonds comme jamais auparavant. Dans un communiqué diffusé ce mercredi matin, la présidente du FN dénonce «une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique». Et annonce, comme une sanction, qu'elle s'oppose à ce que son père conduise la liste frontiste en PACA, aux régionales de décembre prochain. Réponse de l'intéressé : «C'est Madame Le Pen qui doit se poser la question de savoir si ce qu'elle fait est utile à la cause qu'elle prétend servir.»

Si elle a franchi un cap cette semaine, cette guerre ouverte entre père et fille ne date pas d'hier. Car Jean-Marie Le Pen ne manque pas une occasion de saper la stratégie dite de «dédiabolisation» mise en place par Marine Le Pen et ses conseillers les plus proches.

Question de personnalité et de convictions. «Ce qu'il dit dans Rivarol est fidèle à ce qui a toujours été ses idées politiques», explique le politologue spécialiste de l'extrême droite, Jean-Yves Camus, au parisien.fr, tout en soulignant le «geste politique» que constitue le choix «de faire paraître cette interview dans un hebdomadaire créé par d'anciens partisans du Maréchal Pétain».

QUESTION DU JOUR : Le FN doit-il exclure Jean-Marie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • margot99 le mercredi 8 avr 2015 à 22:15

    le Panda est le symbole de la Vie , mais aussi de la lutte contre les racistes de tous poils. Le Panda a le sang Rouge, il est Noir et Blanc et d'origine Asiatique! tout cela le rend Beau et Symbole d'Espoir..... un raciste est quelqu'un qui se trompe de cible.

  • frk987 le mercredi 8 avr 2015 à 18:08

    Une nouvelle fois MLP pourra chanter le succès d'Aznavour : je me voyais déjà........

  • frk987 le mercredi 8 avr 2015 à 18:05

    Elle va le payer cher, car elle oublie que le noyau dur du FN c'est plus de 10% qui n'ont jamais pu encadrer la nomination de sa fille. Tant bien même ils ont pu voter FN c'était avec une grosse arrière-pensée...cette fois ils n'iront pas voter ces 10% là ou bien ce sera pour un candidat proche de JMLP.

  • frk987 le mercredi 8 avr 2015 à 18:03

    Sa fille sans son père (je parle politique évidemment) ne serait RIEN, elle semble l'oublier beaucoup.