"Info Levallois", un journal pas comme les autres

le
0
Le journal municipal de Levallois-Perret a pris l'habitude de vanter les mérites du maire Patrick Balkany.
Le journal municipal de Levallois-Perret a pris l'habitude de vanter les mérites du maire Patrick Balkany.

« Je pense que l'on a besoin de rendre aux Français les quatre milliards d'euros par an d'aides à la presse. » C'est ainsi que Patrick Balkany a commenté sa proposition de loi déposée le 23 juillet dernier pour supprimer les diverses niches fiscales accordées aux médias. Le député-maire réclame notamment la « suppression de l'avantage fiscal dont bénéficient les journalistes dans le calcul de leur impôt sur le revenu ».

Ironie du sort, si la « loi Balkany sur la presse » venait à passer, le journal de la ville de Levallois figurerait parmi les victimes collatérales de la mesure. Les trois membres de la rédaction d'Info Levallois possèdent en effet tous la carte de presse et profitent de l'abattement fiscal annuel de 7 650 euros tant décrié par Patrick Balkany? Un avantage rarement accordé à la presse municipale puisqu'un rédacteur employé directement par une collectivité territoriale est assimilé à un communicant et ne peut donc prétendre à la carte tricolore.

« On le surnomme la Pravda »

Pour contourner cet interdit et bénéficier de la fameuse niche fiscale, les journalistes d'Info Levallois ne sont pas employés directement par la mairie, mais par une association baptisée Levallois Communication. Aux yeux de la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels (CCIJP), l'association étant éditeur de revue, elle hérite de facto du statut d'entreprise de presse. Tant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant