Inflation : les prix ont reculé de 0,3% en juillet

le
19
Inflation : les prix ont reculé de 0,3% en juillet
Inflation : les prix ont reculé de 0,3% en juillet

Les prix à la consommation en France ont flanché en juillet par rapport à juin. Selon les relevés de l'INSEE publiés ce mercredi, ils ont reculé de 0,3% après trois mois de stabilité. De juillet 2013 à juillet 2014, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 0,5%, et de 0,4% hors tabac, précise l'Institut. Ce taux d'inflation annuel est resté le même qu'en juin, après 0,7% en avril et en mai.

Ce recul des prix d'un mois sur l'autre ne suffit pas à plonger la France dans la déflation, baisse durable et généralisée des prix qui entraînerait une paralysie graduelle de l'économie. Toutefois, il renforce une tendance jugée préoccupante à l'échelle de l'Europe, que les diverses initiatives de la Banque centrale européenne ne parviennent pas à endiguer.

L'Allemagne a ainsi confirmé mercredi que ton taux d'inflation annuel s'était établi en juillet à 0,8%, soit le plus faible niveau depuis février 2010. Le Portugal, lui, est déjà entré en déflation avec un taux d'inflation annuel négatif. Enfin, l'Espagne a enregistré en juillet un recul des prix de 0,4% sur un an. Sortie mi-2013 de deux ans de récession, elle a déjà connu une période de déflation en 2009, avec un recul des prix pendant huit mois consécutifs.

Les prévisions du gouvernement fragilisées

Cette faible dynamique des prix est déjà une mauvaise nouvelle pour le gouvernement français, qui a basé son budget sur un prévision d'inflation de 1,2% en moyenne sur l'année. Une hausse de prix plus faible que prévu pèse en particulier sur les rentrées de TVA et neutralise certains efforts d'économies.

L'Insee rappelle que, comme chaque été, les prix en France en juillet ont subi des évolutions contradictoires : d'un côté une tendance à la baisse pour les fruits et légumes, ou les vêtements en raison des soldes; de l'autre la hausse des prix des hôtels et autres prestations touristiques.

L'Insee note ainsi la «vive ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mercredi 13 aout 2014 à 17:35

    Enfumage ! Une hirondelle ne fait pas plus le printemps qu'un été pourri. Quant à notre Flanbinou vous savez bien qu'avec lui c'est le pot de chambre plein !

  • frk987 le mercredi 13 aout 2014 à 17:22

    Comme j'ai le tort d'inclure les impôts dans les dépenses "normales" la pseudo déflation se transforme en une inflation effrénée....Mais c'est mon système comptable qui n'est pas en adéquation avec l'INSEE, MDR !!!!

  • Berg690 le mercredi 13 aout 2014 à 14:12

    Oui mais ! aujourd'hui on peut s'acheter un appartement à 700Mio € et ne pas payer d'impôt.

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:43

    oh pinaise,1000 euros par MOIS!bon, je file, y a pas moyens.

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:42

    sachant aussi qu un caddy que l on peut appeler normal coute 1000 euros semaine,si,si..

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:41

    lol,lire 130 euros par mois et pas 130 ans!merci

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:40

    l energie a presque double sur 7 ans environs;soit pour un salaire gele de 1000 euros par mois,et une facture de depart a 200 euros mensuel, ca nous fait a peu pres 130 ans par mois en moisn sur la paye..si c est de la rigolade ,ca!?..

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:38

    j aime bien cet exemple,je le reprends en veux tu en voila:en l an de grasse 2000,1 kg de pomme coutait 1 Fr,14 ans apres on peut le trouver a 3 euros en france,soit ..10Fr...c est dur?

  • indyta le mercredi 13 aout 2014 à 13:36

    eh oui m.klukas...

  • m.klukas le mercredi 13 aout 2014 à 13:16

    Schizophrénie de nos dirigeants ?Pour citer mes sources, dans les "Dernières Nouvelles d'Alsace" du 11 juillet dernier, on nous annonce une baisse du taux du Livret due à une inflation de 0,3 % sur un an. Et dans l'édition du 26 juillet, on justifie l'augmentation de certains tarifs postaux de 5.20%, au premier janvier prochain. Augmentations liées à une inflation moyenne sur la période de 1.70% !