Inflation des coûts au futur siège de la BCE

le
0
La facture avoisinera 1,2 milliard d'euros au lieu des 850 millions prévus. Une hausse des coûts de 40 % que la BCE attribue aux matériaux de construction...

Bonne nouvelle, la Banque centrale européenne apporte une preuve supplémentaire bien tangible de sa pérennité et de l'avenir de la zone euro: elle a célébré jeudi en grande pompe l'achèvement du gros œuvre de son futur siège. C'est Jörg Asmussen, l'un des six membres du directoire, lui-même allemand, qui a présidé la cérémonie, en présence du maire de Francfort. Selon la tradition, «le contremaître a porté un toast en l'honneur du nouveau bâtiment».

Mauvaise nouvelle, la BCE s'est fendue d'un long communiqué dans lequel elle explique que la facture sera pratiquement moitié plus lourde que prévu. Les deux tours jumelles, d'une hauteur de 184 mètres, devaient coûter «850 millions d'euros à prix constants», quand le programme a été bouclé en 2005. Hélas, «les hausses de prix des matériaux et des activités de construction enregistrées entre 2005 et la date d'achèvement du projet en 2014 entraînent une augmentation de 200 millions d'euros du coû

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant