Infirmerie, le PSG s'Arsenalise

le
0
Infirmerie, le PSG s'Arsenalise
Infirmerie, le PSG s'Arsenalise

Avoir le plus gros budget de France – et de loin – verser des émoluments XXL à ses stars, inviter Carl Lewis pour un coup d'envoi fictif mais être obligé d'aligner Zoumana Camara en défense centrale à cause des blessures, voilà l'actualité du Paris Saint-Germain. Depuis la reprise, le club est touché par une incroyable série de blessures qui ressemble de plus en plus au mauvaises heures d'Arsenal, chat noir dans le domaine.

En ce moment, Arsène Wenger doit bien se marrer devant les conférences de presse de Laurent Blanc. Le Président passe son temps à se plaindre des blessures, de l'état de forme de ses joueurs, de la préparation physique compliquée en raison des mondialistes, etc. Le genre de truc qu'Arsène Wenger gère au quotidien depuis qu'il a posé ses lunettes à Londres, il y a 18 ans. Après tout, Tonton en a bien pris 8 à Old Trafford un après-midi d'août 2011 alors que 70% de son équipe première s'enfilaient des médicaments à l'hosto. Finalement, Arsenal et ses blessés, c'est devenu le running gag le plus vieux du monde avec Abou Diaby en ambianceur numéro 1. Alors que les fans des Gunners ont pris l'habitude de jouer chaque match avec un ou deux cadres sur le carreau, Laurent Blanc piétine au moindre pansement.
Bon, il faut dire que l'homme à la touillette possède l'infirmerie la plus clinquante de France. Pour le match de Lens, les Parisiens doivent faire sans Marquinhos, David Luiz, Ezequiel Lavezzi, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovi?. Les adeptes du dogme de Stéphane Guy parleraient d'une infirmerie à 189 millions d'euros. Hors bonus. ?En ce qui concerne le PSG, d'aucuns ont essayé de trouver une logique à l'hécatombe actuelle. La préparation physique inadéquate ? Une reprise trop hâtive pour certains mondialistes ? Un effectif trop juste sur certains postes ? Un peu de tout. Pour la préparation physique, le travail de Philippe Lambert – responsable de la prépa francilienne – est pointé du doigt depuis peu. Cet été, le club a laissé partir Alexandre Marles à Lyon. Ce dernier s'occupait du domaine de la performance (il a depuis été remplacé par Martin Buccheit qui est notamment passé par l'Académie Aspire au Qatar) sans que la présaison en soit bouleversée. Grosso modo, les Parisiens se sont préparés comme l'an dernier avec comme objectif d'être en forme mi-septembre, lors de la reprise de la Ligue des champions. Pas besoin d'avoir fait les Mines pour se rendre compte que les mecs n'ont pas d'essence dans le gaz actuellement et que les blessures musculaires s'accumulent, tout l'inverse de l'an dernier. Au sein du club, on peste sur les efforts déployés pendant le Mondial sans jamais se remettre en question.
La blessure bizarre du Z
Actuellement, Marquinhos, David Luiz et Ezequiel Lavezzi soignent des bobos musculaires aux cuisses. Les trois joueurs se sont blessés en match (avec le PSG ou...


...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant