Infantino impliqué dans les Panama Papers ?

le
0

Gianni Infantino a été cité dans l’affaire des Panama Papers. Le nouveau président de la FIFA aurait signé en 2006 et 2007 des contrats douteux.

Gianni Infantino avait promis d’éradiquer la corruption au sein de la FIFA lorsqu’il a été porté à la présidence. Le voilà déjà sous le feu d’une grosse polémique. Après Michel Platini, dont il a été le secrétaire général de l’UEFA pendant plusieurs années, c’est le Suisse qui a été épinglé dans le scandale de Panama Papers, cette affaire d’évasion fiscale. Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, Infantino aurait paraphé en 2006 et 2007 des contrats commerciaux au nom de l’UEFA avec une entreprise offshore (Cross Trading) détenue par les hommes d’affaires argentins Hugo et Mariano Jinkis, inculpés par la justice américaine dans le cadre de l’affaire de corruption au sein de la FIFA… Les deux contrats scellés entre la société offshore et l’UEFA ont été paraphés par Hugo Jinkis et par... Gianni Infantino, alors directeur de la division des affaires juridiques de l’UEFA (2004-2007). Ces contrats concernaient des droits télévisés de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa. L’instance mondiale nie toute irrégularité dans cette affaire.  Tout comme Infantino. « Je suis consterné et je n'accepterai pas que mon intégrité soit mise en doute par certains médias, d'autant que l'UEFA a déjà exposé en détail l'ensemble des informations concernant ces contrats, a annoncé le successeur de Sepp Blatter dans un communiqué.  Comme je l'ai déjà dit précédemment, je n'ai jamais traité directement avec Cross Trading, ni avec ses propriétaires. Le processus d'appel d'offre était géré par l'équipe marketing de l'UEFA. Par ailleurs, comme les médias eux-mêmes le soutiennent, il n'y a aucune preuve de méfait, de ma part comme de celle de l'UEFA.»
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant