Infanticides : Cottrez se dit victime d'inceste

le
0
Mise en examen pour «homicides volontaires», en juillet dernier, pour avoir tué huit de ses nouveau-nés, l'aide-soignante de 46 ans change aujourd'hui de défense. Elle affirme avoir eu peur que ses enfants ne soient ceux de son propre père.

Il aura fallu trente-huit ans à Dominique Cottrez pour livrer son terrible secret. Devant le juge d'instruction mercredi, celle qui a été mise en examen pour «homicides volontaires» pour avoir tué huit de ses nouveau-nés, a craqué : elle a en effet révélé avoir été victime d'inceste depuis l'enfance et avoir tué ses enfants de crainte qu'ils ne soient ceux de son propre père.

L'affaire avait éclaté le 24 juillet 2010, lorsque les propriétaires d'une maison de Villers-au-Tertre (Nord) avaient trouvé par hasard, en creusant leur jardin, des sacs plastiques contenant les cadavres de deux nouveau-nés. L'enquête s'était alors rapidement dirigée vers l'entourage de l'ancien propriétaire des lieux. Trois jours plus tard, sa fille, Dominique, reconnaissait être la mère des deux nouveau-nés. Six nouveaux corps étaient par la suite découverts dans le garage de la maison qu'elle occupait avec son mari.

Elle a pleuré «énormément»

Face à la juge, Dominique Cott

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant