Inégalités scolaires : ce qui a marché ailleurs

le
1
Inégalités scolaires : ce qui a marché ailleurs
Inégalités scolaires : ce qui a marché ailleurs

Confrontés au problème du creusement des inégalités sociales à l'école, plusieurs pays ont initié des réformes efficaces. Exemples.

 

En Finlande, « la formation et le recrutement des enseignants ont été réformés dans les années 1970, avec des effets positifs à long terme qui se ressentent aujourd'hui », relève Eric Charbonnier, expert des questions scolaires à l'OCDE. Les étudiants qui se destinent à l'enseignement passent des oraux de motivation, et les recruteurs essaient d'identifier de quels profils d'enseignants ont besoin les écoles. Une politique de ressources humaines inexistante en France.

 

Au Portugal, des éducateurs viennent en renfort des instituteurs dans les écoles des zones d'éducation prioritaires pour les aider à préparer leurs cours et apporter un autre regard sur les difficultés des élèves.

 

En Australie,les élèves travaillent plus souvent en petits groupes ou en modules, selon les matières, plutôt que dans des classes figées. Cette souplesse permet de mieux cibler les difficultés des enfants et de personnaliser davantage l'enseignement.

 

Au Canada, ou au Luxembourg, les politiques éducatives commencent à être coordonnées entre les crèches et l'école, de manière à démarrer très tôt l'apprentissage du vocabulaire et prévenir dès le plus jeune âge le creusement des inégalités.

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

>>  L'avis de l'économiste : «Ce n'est pas une question de moyens»

>>  Le défi de l'école française

>>  Au coeur d'une classe de CP

 

 

 

 

 

BA-ba

Cette méthode de lecture, dite syllabique, se cantonne à déchiffrer des mots lettre par lettre. Elle s’oppose à la méthode globale, qui, elle, consiste à reconnaître des mots dans leur globalité. Apparue dès les années 1970, cette dernière est l’objet de nombreuses critiques de la part de parents qui la jugent inappropriée. Or, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 3 mois

    Il y a moins d'un siècle était affiché dans des école publique en Bretagne " Il est interdit de parler breton et de cracher par terre " les méthodes changent la formation des enseignants aussi (quand ils sont devant des élèves) 95000 enseignants ne sont jamais devant des élèves .