Inditex voit ses ventes s'accélérer après un semestre difficile

le
0
ACCÉLÉRATION DES VENTES D'INDITEX
ACCÉLÉRATION DES VENTES D'INDITEX

par Sarah Morris et Tracy Rucinski

MADRID (Reuters) - Inditex, numéro un mondial de la vente de vêtements avec notamment l'enseigne Zara, a annoncé mercredi une accélération de ses ventes au début du troisième trimestre de son exercice 2013-2014 après un premier semestre pénalisé par une météo défavorable et des effets de change adverses.

Cet environnement de marché s'est traduit par le plus faible bénéfice net des six premiers mois de l'exercice depuis celui de 2009-2010.

La marge brute sur la période est revenue à 58,6% contre 59,6% il y a un an. La comparaison par rapport à l'exercice 2012-2013, qui fut un cru particulièrement bon, est toutefois défavorable.

Le bénéfice net du premier semestre du groupe espagnol, qui détient également la marque haut de gamme Massimo Dutti et celle à destination des adolescents Bershka, est ressorti à 951 millions d'euros (+1%), au-dessus du consensus des analystes interrogés par Reuters, qui anticipait 926 millions.

Le chiffre d'affaires a progressé de 6% sur la période, à 7,7 milliards d'euros, contre un consensus de 7,6 milliards.

Après l'annonce de ces résultats, le titre Inditex progressait de 0,5%, à 110,75 euros, ayant touché plus tôt dans la matinée un record de 112,6 euros. L'indice regroupant les valeurs européennes de la distribution gagnait dans le même temps 0,44%.

PLUS DE 6.100 MAGASINS DANS 86 PAYS

Contrairement à son principal rival H&M, Inditex ne fournit pas de données mensuelles sur l'évolution de ses ventes à magasins constants (ouverts depuis au moins un an).

Les analystes financiers notent toutefois que les chiffres publiés ce mercredi montrent une amélioration au deuxième trimestre par rapport au premier.

Les ventes à magasins constants ont progressé de 2% sur les six mois au 31 juillet, ce qui implique, selon les calculs d'Anne Critchlow, analyste chez Société générale, une hausse de 3,3% de ces ventes au deuxième trimestre après seulement +0,5%.

Elle ajoute que ce rythme de hausse est peut-être monté à 4% sur les six premières semaines du troisième trimestre de l'exercice. S'exprimant en termes de chiffre d'affaires, Inditex a fait état d'une hausse de 10% sur le début du trimestre en cours.

Inditex a mieux résisté que bon nombre de ses concurrents à la déprime de la conjoncture économique mondiale, notamment grâce à son modèle de "mode rapide", qui voit le groupe mettre rapidement à disposition de ses clients des versions abordables de vêtements vus dans des défilés de mode.

Le groupe, fort d'une trésorerie abondante et d'une quasi-absence de dette, a continué de développer son réseau commerciale, ouvrant 95 nouveaux magasins, notamment en Russie et en Chine, pour porter à 6.104 le total de ses points de vente, répartis dans 86 pays.

Le cours du titre Inditex a été multiplié par deux et demi en cinq ans alors que, sur cette même période, l'Espagne s'est enfoncée dans la récession au point d'avoir besoin d'une aide internationale pour renflouer son système bancaire.

L'action se traite à 24,7 fois le bénéfice par action estimé pour 2013, contre un ratio de 23 pour H&M et un multiple moyen du secteur de 16, selon des données Thomson Reuters.

Lundi, H&M, le numéro deux mondial du prêt-à-porter, a fait état d'une hausse plus marquée que prévu de ses ventes en août.

Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant