Indignation après la répression en Syrie

le
0
Selon des témoins et des militants des droits de l'homme, il y a eu plus de 70 morts vendredi dans la répression des manifestations. La communauté internationale condamne ces violences.
Dans plusieurs endroits du pays, les militants des droits de l'homme rapportent que les forces de sécurité ont ouvert le feu pour disperser les protestataires. Près de 70 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées, selon un nouveau bilan fourni par des témoins et des militants des droits de l'Homme. Il s'agit de l'une des journées les plus sanglantes depuis le début du mouvement de contestation sans précédent dans le pays le 15 mars.

De nombreux manifestants sont descendus dans les rues après les prières du vendredi dans au moins neuf régions du pays, ce qui montre que les promesses de réformes de Bachar el-Assad et la levée de l'état d'urgence en vigueur depuis 1963 n'ont pas eu l'effet escompté. La répression des manifestations avait jusqu'ici plus de 250 morts en cinq semaines, d'après des organisations de défense des droits de l'homme.

«Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts le recours à la force par le gouvernement syrien co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant