Indiana tombe, Miami brille

le
0
Indiana tombe, Miami brille
Indiana tombe, Miami brille

Indiana n'est plus la seule équipe invaincue à l'Est cette saison. Les Pacers se sont inclinés à domicile lundi, encaissant leur première défaite au Bankers Life Fieldhouse en douze matchs disputés devant leur public depuis l'entame de l'exercice 2013-2014. La faute à des Pistons revanchards. Battus la veille par Portland au terme d'un solide bras de fer (109-111 ap), les hommes de Maurice Cheeks, bien décidés à ne pas revivre la même mésaventure, attaquaient d'entrée pour se retrouver avec sept longueurs d'avance à la mi-temps. Pas assez pour effrayer les troupes de Franck Vogel qui, par treize fois déjà cette saison, ont su remonter un déficit à la mi-temps pour finalement s'adjuger la victoire finale. Mais il est des soirs où le scénario dérape et lundi en était un. Principal responsable de cette déroute : Josh Smith. Le transfuge des Hawks, qui, après des débuts timides (13.8 points de moyenne sur ses 24 premiers matchs) avec les Pistons n'en finit plus de monter en puissance. Et après les 31 points claqués la veille face aux Blazers, rendait de nouveau une copie brillante avec 30 points et 7 rebonds. De quoi faire définitivement pencher la balance du côté des visiteurs qui, non contents de s'imposer 96-101 et de célébrer leur douzième succès de la saison, équilibraient leur bilan à l'extérieur (6-6). « Nous n'avons pas rivalisé ce soir reconnaissait David West, l'intérieur des Pacers. Nous ne sommes pas présentés en étant prêts pour ce match. Ils ont été plus agressifs et ont su tirer profit de nos erreurs. Ils ont été une meilleure équipe que nous ce soir. Ils ont joué ensemble et sont allés chercher ce résultat. Josh Smith a fait du bon boulot »

Miami brille, les Clippers tombent les Spurs

Pas de conséquences graves pour Indiana néanmoins. Les Pacers qui, malgré ce faux-pas, continuent de truster la première place à l'Est avec un confortable matelas d'avance sur Miami. Le Heat de LeBron James (30 points, 9 rebonds, 9 passes décisives), Dwyane Wade (27 points, 5 rebonds) et Chris Bosh (20 points, 6 rebonds) tombeur, pour sa part, du Jazz au terme d'une rencontre dynamisée et dynamitée par une deuxième mi-temps exceptionnelle (70-44). Les Floridiens, vainqueurs 117 à 94, s'offrent une 17eme victoire de rang sur une franchise de l'Ouest, deuxième meilleure série de l'Histoire de la NBA ! Bonne soirée également pour Atlanta, troisième sur le podium de la conférence. Les Hawks, bousculés en début de match, surclassent les Lakers en deuxième partie de rencontre pour finalement s'imposer 114 à 100. A l'Ouest, tour de force de la part des Clippers. Après deux semaines hors de leurs bases et sept matchs dans les pattes, les Californiens souhaitaient célébrer en grande pompe leur retour à la maison. Un peu émoussées à l'heure de recevoir les Spurs, les troupes de Doc Rivers n'avaient finalement besoin que d'un quart temps pour se mettre en jambes et l'emporter 115 à 92 (27 points, 9 rebonds pour Blake Griffin, 23 points, 8 rebonds, 7 passes décisives pour Cris Paul). A noter enfin la défaite de Chicago face au Magic (82-83). Les Bulls, quasi imbattables chez eux lors des trois premières années de règne de Tom Thibodeau, encaissent leur sixième défaite en onze matchs sur le parquet du United Center.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant