Indesit va supprimer 1.425 postes en Italie, selon des syndicats

le
0

MILAN (Reuters) - Le groupe italien d'électroménager Indesit prévoit de supprimer 1.425 postes en Italie, soit un tiers de ses effectifs dans le pays, ont déclaré mardi deux syndicats.

L'entreprise a expliqué de son côté, après la présentation du plan aux représentants du personnel, vouloir réorganiser ses activités italiennes et investir 70 millions d'euros dans le pays sur la période 2014-2016.

"Indesit a dit aux syndicats qu'il souffrait de la chute des ventes et il a présenté un plan de réorganisation dur, qui inclut 1.425 licenciements", a dit dans un communiqué le syndicat FIM-CISL. "C'est un chiffre énorme quand on sait que l'entreprise emploie environ 4.300 personnes en Italie."

Indesit avait déclaré auparavant que la réorganisation de ses activités italiennes "affecterait plus de 1.400 postes de travail", ajoutant que des discussions étaient en cours avec les syndicats pour tenter d'éviter des licenciements secs.

Pour la FIM-CISL, les suppressions de postes pourraient être le prélude à une délocalisation hors d'Italie d'une partie des activités de fabrication.

De son côté, le syndicat FIOM a expliqué qu'Indesit prévoyait de fermer deux de ses usines italiennes et de transférer une partie de sa production hors de son pays d'origine.

Le groupe compte huit sites de production (trois en Italie, deux en Pologne, un en Grande-Bretagne, un en Russie et un en Turquie) qui emploient au total 16.000 personnes.

Stephen Jewkes et Francesca Landini, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant