Indemnités d'élu : Le Drian prend-il ses électeurs pour des jambons ?

le
1
Jean-Yves Le Drian touchera donc 2 600 euros brut mensuel, en plus de ses indemnités de ministre de la Défense qui restent, elle, à 9 940 euros brut.
Jean-Yves Le Drian touchera donc 2 600 euros brut mensuel, en plus de ses indemnités de ministre de la Défense qui restent, elle, à 9 940 euros brut.

Finalement, il ne renonce pas à tout. Mardi, Le Point.fr révélait que le ministre de la Défense, élu haut la main à la tête de la Bretagne le 13 décembre dernier, comptait abandonner sa rémunération de président de région. En réalité, le Breton cumulard gardera "une simple indemnité de conseiller régional", selon une information du Parisien.fr.

Depuis les attentats du 13 novembre dernier, Jean-Yves Le Drian assurait qu'il garderait les deux postes le temps de l'état d'urgence. "La réalité a changé puisque François Hollande a voulu que je reste temporairement, et de façon exceptionnelle, à mon poste", déclarait-il.

12 500 euros brut mensuel

Mardi, son entourage l'affirmait pourtant fièrement : Jean-Yves Le Drian fait une croix sur les 5 512 euros que touche un président de région, ajoutant que le Breton officialiserait sa démarche "dans le courant de la semaine prochaine". Dans les faits, il ne renonce pas à la totalité de ses indemnités régionales. Dans un rapport obtenu par Le Parisien.fr, l'élu proposera lors du premier conseil de l'année, le 8 janvier à Rennes, de "limiter l'indemnité du président à celle d'un conseiller régional le temps que durera sa participation au gouvernement".

Le nouveau président de la région Bretagne touchera donc 2 600 euros brut mensuel, comme les autres conseillers régionaux. En plus de ses indemnités de ministre de la Défense qui restent,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    L'exemple même du vrai faux ... de socialos poou ris jusqu'à la moelle.