Indemnisation du chômage : la révolution controversée du Medef

le
34
Pierre Gattaz, président de l'organisation patronale, a dévoilé ses propositions-chocs pour réformer l'indemnisation chômage.
Pierre Gattaz, président de l'organisation patronale, a dévoilé ses propositions-chocs pour réformer l'indemnisation chômage.

Le Medef a surpris son monde, jeudi, en dévoilant aux syndicats ses propositions de réforme de l'indemnisation chômage discutée avec les syndicats. Oublié, la dégressivité des droits à indemnisation dans le temps. Cela n'empêche pas l'organisation patronale de Pierre Gattaz de mettre sur la table des propositions tabou afin de lutter contre la dérive de la dette du régime (en 2014, l'Unedic table sur un déficit de 4,3 milliards d'euros, ce qui porterait l'endettement à 22,1 milliards d'euros). Alors que le gouvernement avait tenté de refermer le dossier, l'organisation patronale demande la réintégration des annexes VIII et X (les intermittents) de la convention d'assurance chômage dans le droit commun. Autres propositions-chocs : moduler la durée des allocations en fonction du taux de chômage ou encore faire cotiser les intérimaires de la fonction publique. Autant de pistes de travail qui font déjà bondir les syndicats : le négociateur CGT n'a pas hésité à déchirer le texte patronal devant les caméras de télévision ! "Ce qui est très bien dans ce texte, c'est qu'il prend acte de problèmes structurels et qu'il cherche à changer des principes de l'assurance chômage. À part la négociation de 2009, aucune d'entre elles n'avait promu des modifications importantes de l'assurance chômage. Après, cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas négocier les principes avancés et ses paramètres de mise en oeuvre, positive au contraire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le samedi 15 fév 2014 à 15:51

    Bientôt la Vignette 2014 après les élections Municipales pour Juillet et la Vignette 2015 en Novembre 2014 :On a quand même de la chance ,on ne parle pas encore de l'AQUATAXE avec toutes ces inondation..Mais ,elle va venir ...

  • psdi le samedi 15 fév 2014 à 13:37

    M3493130 : "ils doivent accepter les mutations et les séparation des couples ". Allons y doucement là : 1- Dans la grande majorité , j'ai cru comprendre que ce sont LES fonctionnaires qui demandaient leur mutation. 2- Accepter les séparations!!!!. Déjà on éduque tes gamins parce que tu n'as pas d'autorité et en plus tu voudrais les faire "divorcer". Tout un sacerdoce, ils sont prêts à se sacrifier mais là tu en demandes trop.

  • psdi le samedi 15 fév 2014 à 13:32

    Euh, Je ne connais pas trop, mais il me semble que c'est une société anonyme (d'ailleurs j'y ai un PEA, enfin coté banque postale bien sûr) . Pourquoi tu nous parles de la poste?.

  • M3493130 le samedi 15 fév 2014 à 12:33

    Les fonctionnaires ne sont pas au chômage mais ils doivent accepter les mutations et les séparation des couples sinon RIEN! Halte aux idées fausses. Le jeune postier muté à Paris a beaucoup de mal à se loger avec son petit salaire. Le prof nommé au centre de la France et son épouse à la frontière Belge, j'ai connu!

  • M3493130 le samedi 15 fév 2014 à 12:30

    Parfois les indemnité sont plus avantageuses que le travail. Cherchez l'erreur. Bon nombre profitent du chômage pour se la couler douce.Plus de contrôles sont nécessaires. Aller vers plus de justice pour ceux qui cherchent vraiment et ont peu pour survivre.

  • M6486201 le samedi 15 fév 2014 à 11:38

    En indemnisant moins les chômeurs professionnels parasites on pourra mieux indemniser les vrais chômeurs ceux qui cherchent réellement un emploi

  • knbskin le vendredi 14 fév 2014 à 18:21

    .../... En fait ces minima sociaux excessifs sont dépensés en pure perte, et génèrent même des effets d'aubaine pour les bran.leurs dont parle frk987 : en France, on peut vivre confortablement (certes pas faire fortune) uniquement avec les minima sociaux, ce qui est inadmissible. ON NE DOIT PAS POUVOIR "VIVRE DECEMMENT" DE MINIMA SOCIAUX ni d'un travail NON QUALIFIE ...

  • M638341 le vendredi 14 fév 2014 à 18:19

    C'est bien vrais, Fidel, les foncts n'ont pas le droit d'être au chomage (quel scandale!!) certes pour certain cela ne changerait pas grand chose à leur productivité, mais c'est ainsi!

  • knbskin le vendredi 14 fév 2014 à 18:19

    Je vois assez mal le rapport entre les minima sociaux et la déflation ? Par contre, les qualifiés qui se tirent, c'est vrai en France. Et ils vont quelque part (USA, Gde Bretagne, Suisse). Ailleurs, ceux qui "se tirent", ce sont les illettrés dont personne ne veut. Pour rappel, les prestations sociales sans contrepartie sont en France parmi les plus élevées au monde, ce qui ne réduit pas le nombre des SDF .../...

  • frk987 le vendredi 14 fév 2014 à 18:18

    J'ajouterai : on est dans un système super pervers, j'ai connu des moins de 30 ans super qualifiés passer leur temps à jouer sur des CDD et refusant tout CDI pour pouvoir "profiter de leur jeunesse" travailler juste le temps nécessaire pour ouvrir droit à 3 mois de chômage leur permettant d'aller visiter le vaste monde. Cette mentalité c'est sans espoir....enfin pour les vx c.. dont je fais partie, mais finalement ils ont raison.