Indécis, Obama s'en remet au Congrès

le
0
Après sa volte-face de samedi qui l'a vu différer une éventuelle intervention en Syrie, le président américain prend le risque d'apparaître faible et confus.

correspondante à Washington

Barack Obama affronte sans doute le moment le plus solitaire et le plus incertain de sa présidence, sur la question syrienne. Alors, à l'instant de sauter le pas et d'engager une action militaire qu'il dit juger «indispensable» à la sécurité des États-Unis et du monde, il hésite encore, au risque d'apparaître faible et confus.

Signe spectaculaire de cette hésitation, le coup de théâtre dont le jardin aux roses de la Maison-Blanche a été le cadre ce samedi, quand le président a brusquement convoqué les journalistes accrédités pour leur annoncer qu'il avait l'intention d'en appeler au Congrès pour un vote sur une autorisation de la force en Syrie.

De l'avis des experts, le président des États-Unis n'est nullement obligé de requérir l'aval des élus pou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant