Inde : troubles autour de la loi anticorruption

le
0
La grève de la faim d'un septuagénaire rencontre un immense écho auprès des Indiens lassés de l'impunité des officiels.

À Bombay

L'homme qui se définit lui-même comme un «disciple de Gandhi» est sorti de prison. Anna Hazare, activiste anticorruption de 73 ans, a tenu tête au gouvernement indien avec un jeûne public prolongé pendant trois jours, avant d'être arrêté mardi. Il a été relâché vendredi matin, sous les acclamations d'une foule immense, arborant des drapeaux de l'Union indienne.

«Frères et soeurs, chers enfants (...) en 1947 nous avons eu la liberté mais nous n'avons pas encore gagné notre propre liberté», dans un pays libéré de la corruption, a-t-il lancé sous les vivats, en référence à la date de l'indépendance de l'Inde, jusqu'alors sous domination britannique. Anna Hazare va continuer sa grêve de la faim dont la durée a été négociée avec les autorités : elle devrait durer quinze jours.

Son action suscite une immense vague de soutien populaire. 1400 personnes ont été interpellés dans le parc de la capitale où s'est posté le militant, au prétexte q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant