Inde : mort suspecte de l'épouse d'un ministre soupçonné d'adultère

le
0
Inde : mort suspecte de l'épouse d'un ministre soupçonné d'adultère
Inde : mort suspecte de l'épouse d'un ministre soupçonné d'adultère

L'épouse d'un ministre indien a été retrouvée morte vendredi dans un hôtel de New Delhi. Shashi Tharoor, 57 ans, secrétaire d'Etat chargé des Ressources humaines et ancien sous-secrétaire général de l'ONU, a confirmé la mort de son épouse Sunanda Pushkar. Celle-çi avait  affirmé auparavant sur Twitter que son mari avait une liaison avec une journaliste pakistanaise... 

Selon le secrétaire personnel du ministre, Abhinav Kumar, le couple était arrivé à l'hôtel jeudi en raison de travaux de peinture en cours dans leur résidence. Le ministre a passé toute la journée de jeudi à une conférence et, à son retour le soir, a trouvé la porte de la suite de sa femme fermée de l'intérieur. «Il a cru qu'elle dormait, mais par la suite on a découvert qu'elle était morte», sans qu'on trouve des indices qui rendraient sa mort suspecte, a déclaré Abhinav Kumar, sans préciser l'heure ou la cause de son décès. 

Déprimée et en pleurs la veille de sa mort

La mort Sunanda Pushkar est survenue au lendemain de la publication d'un communiqué -- présenté par le ministre comme émanant du couple -- soulignant que «Sunanda a été malade et hospitalisée cette semaine, et cherche à se reposer». Devenue troisième épouse de Shashi Tharoor en 2010, Sunanda Pushkar avait reconnu jeudi avoir piraté le compte twitter de son mari pour envoyer des messages révélant qu'il la trompait avec une journaliste pakistanaise, Mehr Tarar. Elle avait ensuite qualifié cette dernière d'«agent du Pakistan», dans une interview au quotidien Indian Express.

Une ambulance arrive à l'hôtel Leela à New Delhi le 17 janvier 2014, où la femme d'un ministre a été retrouvée morte. AFP PHOTO / STR

Une présentatrice vedette de la chaîne de télévision CNN-IBN, Sagarika Ghose, affirme avoir parlé avec Sunanda Pushkar jeudi. Déprimée et en pleurs, celle-çi lui avait dit avoir vu un message dans lequel son mari déclarait qu'il allait la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant