Inde : mobilisation pour un Français disparu

le
0
La femme et la soeur de Gérard Di Cicco, un fonctionnaire à la retraite qui n'a plus donné de nouvelles depuis le 13 décembre, tentent de retrouver sa trace. L'homme aurait pu entreprendre un trek en solitaire dans l'Himalaya.

Un mois après sa disparition en Inde, le 13 décembre, aucun signe de vie de Gérard Di Cicco, un directeur d'école à la retraite de Saint-Etienne, âgé de 58 ans, n'est parvenu à ses proches. C'est pour relancer l'enquête, toujours au point mort, que sa femme et sa sœur son arrivées vendredi dans la bourgade de Joshimath, dans l'État de l'Uttarakhand (au nord de l'Inde), où Gérard Di Cicco séjournait avant d'entreprendre un possible trek dans l'Himalaya.

Ses proches, sur place, vont tenter de faire le clair sur cette disparation qualifiée de «très préoccupante» par François Richier, l'ambassadeur de France à New Delhi qui a reçu la famille mercredi dans la capitale. Pour l'heure, seule certitude, des effets personnels de Gérard Di Cicco, un carnet et des lunettes de soleil, ont été retrouvés par la police locale dans sa chambre d'hôtel à Joshimath, une ville indienne connue pour accueillir surtout les trekkeurs pendant les mois d'été, en raison des condition

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant