Inde : les "brigades anti-Roméo", quand le parti de Modi joue avec le feu

le
0
Dans un meeting du parti nationaliste hindou, le Bharatiya Janata Party (BJP) , le 8 février 2017. Les élections en Uttar Pradesh commencent le 11 février et se déroulent jusqu'au 8 mars. Dans cet État de 200 millions d'habitants, elles ont valeur de test pour le Premier ministre. 
Dans un meeting du parti nationaliste hindou, le Bharatiya Janata Party (BJP) , le 8 février 2017. Les élections en Uttar Pradesh commencent le 11 février et se déroulent jusqu'au 8 mars. Dans cet État de 200 millions d'habitants, elles ont valeur de test pour le Premier ministre. 

À la veille d'un gigantesque scrutin en Uttar Pradesh, l'État le plus peuplé du sous-continent avec ses quelque 200 millions d'habitants, les candidats ont tenté toutes les stratégies pour attirer les indécis. Le 11 février marquera le coup d'envoi d'un vote échelonné jusqu'au 8 mars, afin de renouveler une assemblée législative qui étaient aux mains du Samajwadi (SP), le grand parti régional. Et certains n'ont pas résister à la tentation d'attiser les sensibilités communautaires.

Parmi les promesses potentiellement explosives, figure en bonne place un projet des nationalistes hindous du BJP (Parti du peuple indien), le parti du Premier ministre Narendra Modi. Dans leur programme électoral se glisse ainsi l'idée de « squads anti-Roméo », qui consisterait à instaurer des patrouilles spéciales pour protéger les « jeunes étudiantes ». Le concept n'est pas sans faire référence à une propagande récurrente des nationalistes hindous, le « Love djihad », théorie selon laquelle des musulmans séduiraient de force des jeunes femmes hindoues.

« Nous nous assurerons que nos filles sont en sécurité »

Pourtant, la Cour suprême a réaffirmé le mois dernier le « caractère laïque des élections ». « Aucun homme politique ne peut solliciter des voix au nom d'une caste, d'une croyance ou d'une religion », a-t-elle mis en garde. Mais les habitudes de campagne ont la dent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant