Inde : le Parti du Congrès s'attaque à la corruption

le
0
Les ministres de la Justice et des Chemins de fer ont été limogés pour avoir accordé frauduleusement des permis d'exploitation de mines de charbon.

L'heure du jugement a sonné pour Pawan Bansal, le ministre des Chemins de fer, et son collègue de la Justice, Ashwani Kumar. Accusés de corruption, leur sort a été scellé vendredi soir lors d'une réunion entre le premier ministre, Manmohan Singh, et la présidente du Parti du Congrès, Sonia Gandhi. Ils ont été limogés: du jamais-vu dans l'histoire politique indienne.

À un an des élections parlementaires, le Congrès tente de redorer son image auprès d'une opinion qui dénonce son incapacité à lutter contre la corruption. Il y a deux semaines, Ashwani Kumar, usant de son statut de ministre de la Justice, opère quelques modifications en faveur du gouvernement dans un dossier confidentiel préparé par le Bureau central d'investigation (CBI). L'affaire concerne une allocation illégale de permis pour exploiter des min...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant