Inde : le Mikael Blomqvist indien était-il un salaud ?

le
0
Tarun Tejpal ici en mars 2010 à Paris.
Tarun Tejpal ici en mars 2010 à Paris.

Il était le héros du journalisme indien. Défenseur des grandes causes, patron d'un magazine aux enquêtes redoutables et écrivain de renom, Tarun Tejpal, 50 ans, fait irrésistiblement penser à Mikael Blomqvist, le héros de Millénium. À moins qu'il ne soit une sorte de DSK... Dans une Inde en pleine mutation, il incarnait une gauche progressiste et égalitaire. Courageux et engagé, l'homme aux cheveux longs et à la barbe poivre et sel a révolutionné le paysage médiatique. Mais le parcours de cet insatiable combattant pour la liberté de la presse s'est effondré, une nuit, dans un hôtel de luxe en bord de mer. Une jeune journaliste de sa rédaction l'a accusé de deux agressions sexuelles, commises dans l'ascenseur de l'hôtel. Après la stupéfaction et la déception, l'opinion publique en vient à la colère. Dans une Inde secouée par d'incessantes affaires de viol, l'événement est vécu comme un choc, et le scandale défraie la chronique. Les faits reprochés remontent à la mi-novembre, en marge d'un forum intitulé ThinkFest, qui se déroulait à Goa sous l'égide de Tehelka ("Sensation"), le magazine d'information de Tarun Tejpal. La jeune femme au coeur du scandale, dont la famille est liée amicalement à celle de son patron, était chargée d'accompagner Robert De Niro, l'un des invités de marque, durant l'événement. L'incident se serait déroulé le soir du 7 novembre. Souhaitant obtenir des excuses, la victime a écrit un e-mail à ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant