Inde-L'armée patrouille après les émeutes dans l'Etat du Gujarat

le
0

AHMEDABAD, Inde, 27 août (Reuters) - L'armée indienne a entrepris de patrouiller jeudi dans les zones de l'Etat du Gujarat où des émeutes liées aux castes ont fait sept morts en deux jours. Les échauffourées se sont étendues après l'arrestation d'un jeune chef du clan Patel, qui avait dirigé mardi un immense rassemblement pour exiger davantage d'emplois dans la fonction publique et de places à l'université pour les membres de sa communauté. Hardik Patel, âgé de 21 ans, a attiré une foule de 500.000 personnes au rassemblement à Ahmedabad. Son arrestation a provoqué des troubles tels que les autorités ont fini par le remettre en liberté. Les émeutes ravivent le souvenir des troubles graves de 2002, au cours desquels plus de 1.000 personnes, essentiellement des musulmans, avaient trouvé la mort. L'actuel Premier ministre indien Narendra Modi, qui était alors chef du gouvernement du Gujarat, avait été vivement critiqué pour son inaction face au bain de sang. "Six manifestants et un policier ont perdu la vie et 18 personnes sont dans un état critique", a déclaré Keshav Shah, un responsable de la police de Gandhinagar, capitale du Gujarat. Les Patels, ou communauté Patidar, représentent 14% de la population du Gujarat. Cette communauté relativement aisée, qui compte nombre de propriétaires fonciers ou de chefs d'entreprises, soutenait traditionnellement Narendra Modi. Ce dernier a lancé un appel au calme dans le Gujarat, Etat qu'il a dirigé pendant plus de dix ans avant de mener son Parti Bharatiya Janata (BJP, nationalistes) à la victoire lors des élections législatives indiennes de l'année dernière. (Amit Dave; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant