Inde : Gandhi face à un marathon électoral

le
0
INFOGRAPHIE - Cinq États de l'Union sont appelés à renouveler leur Parlement, dont l'Uttar Pradesh, qui compte 200 millions d'habitants. Un test pour le Parti du Congrès au pouvoir à Delhi. L'épreuve du feu pour Rahul Gandhi, l'«héritier» de la dynastie…

Un scrutin en forme de «demi-finale» avant les législatives de 2014. Un test pour le Parti du Congrès des Nehru-Gandhi au pouvoir à Delhi. L'épreuve du feu pour Rahul Gandhi, l'«héritier» de la dynastie… Les élections ont commencé samedi, et se poursuivront jusqu'à début mars dans cinq États de l'Union indienne.

Samedi, ce sont les électeurs du petit État de Manipur, au nord-est du pays, qui étaient appelés à voter ; lundi, ce sera au tour du Pendjab et de l'Uttarakhand ; début mars, Goa fermera le ban. Surtout, du 8 février au 3 mars, les élections se dérouleront en sept phases en Uttar Pradesh (UP), l'État le plus peuplé d'Inde (quelque 200 millions d'habitants), le «laboratoire politique» du pays. C'est en Uttar Pradesh qu'ont lieu les duels les plus âpres entre candidats.

 

 

Si le Parti du Congrès parvient à s'y tailler la part du lion, tout en engrangeant des résultats honorables dans les quatre autres États, cela po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant