Inde et Bangladesh concluent un accord frontalier historique

le , mis à jour à 16:39
0

DACCA, 6 juin (Reuters) - L'Inde et le Bangladesh ont signé samedi un accord simplifiant le tracé de leur frontière commune et clarifiant le statut de 52.000 personnes vivant dans des micro-enclaves situées dans les deux pays, héritage de droits territoriaux complexes établis au XVIIIe siècle. L'accord, signé à Dacca par le Premier ministre indien Narendra Modi et son homologue bangladaise Sheikh Hasina, prévoit que l'Inde et le Bangladesh échangeront quelque 200 micro-enclaves, la plupart situées à proximité de la frontière officielle, qui court sur 4.000 kilomètres. Selon un traité établi en 1713 entre deux Etats princiers de l'époque, ces 106 enclaves indiennes au Bangladesh et 92 enclaves bangladaises en Inde étaient des îlots étrangers au sein du territoire de chaque pays. Leurs habitants étaient jusqu'ici considérés comme "apatrides" et privés d'accès aux services publics (eau, hôpitaux). Ils pourront désormais rester vivre dans leurs enclaves ou repasser la frontière. L'accord de transfert réciproque avait été conclu dès 1974 entre Indira Gandhi et Sheikh Mujibur Rahman, mais l'assassinat de Mujibur un an plus tard au Bangladesh a gelé le dossier pendant des décennies. Le ministre bangladais des Affaires étrangères, Abul Hassan Mahmood Ali, a salué dans cet accord un "jalon historique" dans la relation entre les deux pays, qui ont également inauguré un service de liaisons par autocar entre villes frontalières. (Serajul Quadir; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant