Inde, Chine et Brésil seraient pour une recapitalisation du FMI

le
0

PARIS (Reuters) - L'Inde, la Chine et le Brésil sont en faveur d'une recapitalisation du Fonds monétaire international (FMI) afin de contribuer au plan de soutien à la Grèce, ont déclaré jeudi des sources du G20.

Ces sources, qui s'exprimaient en marge de discussions préparatoires avant la réunion des ministres des Finances et banquiers centraux du G20 vendredi et samedi à Paris, ont précisé que le projet ne devait pas diluer les droits de vote actuels, cherchant ainsi à inciter les Etats-Unis à participer à la recapitalisation.

"Nous l'avons dit auparavant et le faisons encore savoir: si les économies émergentes et les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, NDLR) sont appelés à contribuer, nous pouvons le faire via le Fonds monétaire international", a dit l'une des sources.

"L'Inde est ouverte à cette idée, la Chine et le Brésil le son aussi."

Un autre responsable, membre de la délégation d'un pays émergent et qui participe à la rédaction du communiqué final de la réunion parisienne, a toutefois prévenu que la proposition des BRICS pourrait ne pas recevoir le soutien des Etats-Unis et d'autres grandes puissances.

Abhijit Neogy, Jean-Baptiste Vey et Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant