Incidents entre des migrants et la police grecque à Kos

le
0

ATHENES, 11 août (Reuters) - Des incidents ont éclaté mardi entre la police grecque et des migrants arrivés sur l'île de Kos, en mer Egée, rapporte la télévision publique grecque. Plusieurs centaines de migrants s'étaient rassemblés dans un stade dans l'attente de documents administratifs. Les incidents ont éclaté pour des raisons encore indéterminées et les forces de l'ordre sont intervenues à coups de matraque et d'extincteur. La veille, un policier en service dans l'île a été suspendu de ses fonctions pour avoir brandi un couteau et giflé un migrant. Kos est l'une des îles grecques de la mer Egée proches des côtes turques où les arrivées de réfugiés et de migrants ont fortement augmenté ces dernières semaines. "La situation dans l'île échappe à tout contrôle", a témoigné son maire, Yorgos Kyrisis, sur l'antenne de la télévision publique grecque. Les capacités de la municipalité, de la police et de la garde-côte sont dépassées, a-t-il poursuivi. "Le risque de situations incontrôlables est réel. Du sang va couler", a-t-il prédit. Depuis le début de l'année, selon les chiffres du Haut Commissariat de l'Onu pour les Réfugiés (HCR), 124.000 migrants sont arrivés par la mer sur les îles grecques. S'exprimant sous couvert de l'anonymat, un responsable de la police grecque a déclaré que des unités des forces anti-émeutes seraient déployées dans les prochains jours dans l'île. Des renforts sont également attendus des îles voisines de Rhodes et de Syros. La semaine dernière, le directeur pour l'Europe du HCR, Vincent Cochetel, de retour d'un déplacement dans plusieurs îles grecques, dont Kos, a déclaré qu'en trente ans de missions, il n'avait "jamais vu une situation pareille". "Sur la plupart de ces îles, il n'y a pas de capacités d'accueil", a-t-il dit lors d'un point de presse à Genève. La Commission européenne a approuvé lundi le déblocage d'une aide de 2,4 milliards d'euros sur six ans pour aider les pays européens à faire face à l'arrivée croissante de migrants sur leur territoire. La Grèce bénéficiera à ce titre d'une aide de 473 millions d'euros. (voir ID:nL5N10L2LP ) (Karolina Tagaris et Lefteris Karagiannopoulos; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant