Incidents bancaires : les banques abusent

le
6
Le comparateur de frais bancaires en ligne Choisirmabanque.com affirme que 122 des 124 banques françaises qu'il a étudiées ne respectent pas la législation et facturent trop cher le dépassement d'autorisation de découvert.

Voici une nouvelle incitation à consulter la grille tarifaire de sa banque. Alors que les pratiques des établissements sont régulièrement dénoncées par les associations de consommateurs, et que le ministère de l'Économie a mis en place un comité chargé du suivi des tarifs, le comparateur de frais bancaires en ligne, Choisir ma banque.com, vient de publier un classement à propos des incidents bancaires. Lorsqu'un client dépasse le plafond de découvert autorisé, l'établissement applique la commission d'intervention, c'est-à-dire qu'il effectue un prélèvement pour chaque opération qui plonge les comptes un peu plus dans le rouge.

De 0 à 16 euros

Or, si cette commission est bien prévue par la loi depuis 1990, l'étude réalisée par le comparateur montre que la grande majorité des banques l'applique de manière abusive. Un arrêt de la cour de Cassation du 5 février 2008 a rappelé que les banques ne devaient pas pratiquer de prêt usuraire, et que ces commissions devaient être prises en compte dans le calcul du taux de prêt effectif appliqué, et non être considérées comme indépendantes.

Dès lors, 122 des 124 établissements analysés par Choisir ma banque.com seraient hors la loi en appliquant des frais forfaitaire à chaque nouvelle opération qui fait plonger le découvert du client au-delà de la limite. D'après l'étude, ces frais peuvent atteindre jusqu'à 16 euros ! Un tarif que les banques estiment justifié au regard des opérations de traitement alors nécessaires... mais qui selon le comparateur le sont d'autant moins qu'elles sont la plupart du temps automatisées, et qu'elles touchent un public souvent fragile.

La Banque Populaire facture ainsi de 7,80 euros à 16 euros chaque dépassement. Le Crédit agricole de 7 à 10 euros, la Caisse d'épargne de 8,50 à 10,90 euros, le Crédit Mutuel de 3,95 euros à 11,06 euros. En moyenne chaque acte malheureux se solde par un retrait supplémentaire de 8,37 euros en 2011, soit 1,53% plus cher qu'en 2010. S'il n'applique pas les frais les plus abusifs puisqu'il occupe la troisième place du classement le Crédit Municipal de Paris, aussi connu sous le nom de Mont de Piété, serait lui aussi hors la loi avec un tarif forfaitaire de 4,50 euros. Deux banques en ligne se démarquent en ne prélevant aucun frais. Boursorama Banque et ING Direct, se classent premières ex-aequo.

Les dix premières banques du classement

1- Boursorama Banque et ING Direct : 0 euros

2- Crédit Mutuel d'Anjou : 3,95 euros

3- Crédit Municipal de Paris : 4,50 euros

4- Crédit Mutuel Centre est Europe et Crédit Mutuel Sud Est : 5,05 euros

5- Crédit Mutuel Loire Atlantique Centre Ouest : 5,26 euros

6- Banque Populaire Rives de Paris : 6,25 euros

7- La Banque Postale : 6,70 euros

8- Crédit Mutuel Dauphiné Vivarais et Crédit Mutuel Méditerrannée : 6,95 euros

9- Axa Banque , Coopabanque , Crédit agricole Centre Est et Crédit Coopératif : 7 euros

10- Crédit agricole Atlantique Vendée : 7,15 euros

LIRE AUSSI :

» Tous les changements de tarifs au 1er juillet

» Nouvelle offensive sur les frais bancaires

» Frais bancaires : un rapport de suivi publié tous les ans

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • djbhenry le mardi 15 nov 2011 à 10:22

    autre cadeau du Crédit agricole : 18€51 de commission pour un virement international de 360€... depuis la Suisse, où un montant comparable avait déjà été demandé à l'émetteur. Pauvres banques qui ploient sous les coûts depuis l'informatisation.

  • Heliat le mardi 15 nov 2011 à 08:42

    Titecail, tu es quand même capable de voir que l'article est du Figaro ou pas? Boursorama c'est une banque, pas une agence de presse...et puis 122 banques en infraction sur 124, si les deux qui ne sont pas en infraction sont ING et Boursorama, ça veut dire que la SG l'est...

  • titecail le mardi 15 nov 2011 à 07:26

    pas un mot de la SG dans les exemples de l'article pourtant pas vraiment vertueuse non plus ...ah oui j'oubliai boursorama c'est la SG a 55%...LOGIQUE!

  • plecaux le mardi 15 nov 2011 à 07:23

    pour exemple le Crédit agricole de la Manche, un découvert de 22 € des frais d'intervention de 8,40 € félicitation la banque.

  • jcbeg le lundi 14 nov 2011 à 18:29

    Alors bravo BOURSORAMA......

  • M9195003 le lundi 14 nov 2011 à 18:18

    Apprendre à gérer son budget peut aider à économiser sur les frais, non ? Parce que,un découvert, ça commence à être des dettes, et DES dépassements, c'est le début de la fin. Un, à l'occasion par inadvertance ou nécessité exceptionnelle, d'accord.Dans ce cas, les frais n'ont pas beaucoup d'importances . Mais chaque mois, il y a un problème d'organisation.